Economie

Agoria propose de plafonner l'indexation des plus hauts salaires

© Belga

12 oct. 2022 à 13:14Temps de lecture1 min
Par Belga

La fédération de l'industrie technologique, Agoria, a tiré mercredi la sonnette d'alarme alors que l'industrie technologique belge se trouve sur une ligne de crête entre croissance et recul de l'activité et risque de perdre 2.000 emplois l'année prochaine.

En réponse à la hausse des coûts salariaux, elle-même consécutive à la flambée de l'inflation, et qui devrait atteindre 18% pour les années 2022 et 2023, soit 5,8 milliards d'euros pour le secteur, Agoria plaide pour "une adaptation structurelle du système d'indexation automatique" des salaires.

Concrètement, l'organisation sectorielle suggère d'instaurer un plafond pour l'indexation des plus hauts salaires. "Nous pourrions pleinement indexer les plus bas salaires, indexer partiellement les salaires à partir d'un certain niveau et ne plus appliquer d'indexation supplémentaire à partir du plus haut niveau", propose le CEO d'Agoria, Bart Steukers. 

De cette manière, un saut d'index pourrait être évité, selon Agoria. Sans un tel plafonnement, un saut d'index sera à un moment donné inévitable, estime l'organisation patronale. En plus de l'indexation, toute négociation sur des augmentations de salaire est "impensable", selon Bart Steukers.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous