Vidéo

Agriculture : cet été, on moissonne du blé en quantité et en qualité, malgré la hausse des coûts de production

22 juil. 2022 à 13:20Temps de lecture1 min
Par Kevin Dero, sur base d'un reportage de Thomas Dechamps

Les moissonneuses-batteuses sillonnent les champs de notre plat pays depuis une semaine. Ça n’a jamais été aussi tôt. Ainsi, de mémoire d’hommes sur quatre générations, on a jamais récolté les céréales aussi tôt dans la saison estivale.

Le blé a donc poussé à une vitesse v v prime, grâce à une météo idéale à sa croissance. Quantité mais aussi qualité. C’est ce qu’ont constaté nos équipes pour notre 13 heures Elles étaient à Lens, entre Ath et Mons.


A lire aussi : Nourrir Liège 2022 : quand l’agriculture locale doit composer avec la pollution de certains sols


 

Le prix de l’engrais s’envole

Les agriculteurs sont donc en général satisfaits de la situation, malgré l’inflation qui frappe la société depuis quelques mois maintenant. On a récolté environ 10 tonnes de blé par hectare, ce qui est un très bon rendement. Mathieu Vercruysse "Les prix ont été revalorisés. On est passé de 200 à 322 euros la tonne pour les contrats "prix justes producteurs". C’est à mettre en parallèle avec "l’augmentation des prix du gaz, des carburants…" Sans compter le prix des engrais qui "a augmenté de fois 4 à fois 6". Le blé sera donc mieux vendu, mais aura coûté plus cher à produire. Une situation que notre agriculteur hennuyer espère néanmoins qu’elle ne "durera pas", la faute à une inflation importante.

 

Sur le même sujet

L’agriculture en intérieur pas encore prête mais un jour dans nos cuisines ou sur Mars

Agriculture

Quand l’agriculture sociale se met au service des personnes en situation de handicap

Initiatives locales

Articles recommandés pour vous