RTBFPasser au contenu
Rechercher

People

Alain Delon : "Je trouve que la vie est devenue insupportable, elle ne me fait plus envie"

C’est dans une interview téléphonique pour " Le Journal du dimanche " qu’Alain Delon a fait de tristes confidences. Alors qu’en mars dernier, son fils racontait que l’acteur allait très bien, dimanche passé, les lecteurs ont eu droit à un Alain Delon plus pessimiste, parlant de sa solitude.

Tous mes amis sont partis 

"Jean-Paul Belmondo l’année dernière, Romy, Mireille Darc, Nathalie Delon, toutes les femmes de ma vie sont parties aussi. La seule qui reste, c’est Brigitte Bardot. Nous sommes très amis. On échange souvent, un peu comme deux vieux cons qui parlent de ce qu’ils ont connu et traversé. On parle aussi du jour où on ne sera plus là. Je lui dis que j’espère qu’elle partira avant moi pour que je fasse un éloge dans l’église. " Ce à quoi, elle lui répond : " J’espère que ça sera toi avant. "

Mais ça n’est pas parce qu’il parle de la mort que l’acteur en a forcément peur, il sait d’ailleurs où il voudrait se faire enterrer comme le relate l’article du magazine Elle : " Je rejoindrai peut-être ma mère, enterrée à Bourg-la-Reine. Je ne sais pas encore. Je veux surtout avoir la paix. Je n’ai pas peur de mourir. " Sa seule crainte est de souffrir et de finir dans un lit d’hôpital.

Il raconte aussi son profond désarroi sur le monde dans lequel nous vivons

Je lis la presse tous les jours. Ce qui se passe ne me réjouit pas, c’est un enchaînement d’informations sinistres. Tous les jours, il y a un scandale, un viol, une tuerie d’enfants. Ne me dites pas que le monde est heureux. " Il a d’ailleurs perdu le goût de la vie, l’homme de 86 ans vit maintenant quasiment seul avec ses animaux. " Je trouve que la vie est devenue insupportable, elle ne me fait plus envie. " Et pour échapper à ce monde actuel désastreux, l’acteur se repose tantôt en France, dans son manoir de 55 hectares à Douchy dans le Loiret, tantôt en Suisse. Il explique que la seule chose qu’il veut aujourd’hui, c’est avoir la paix.

Alain Delon aborde le décès de Romy Schneider

© Tous droits réservés

Je pense à elle tous les jours 

Dans l’interview, Alain Delon revient sur le décès de Romy Schneider. " Je n’arrive pas à croire que c’était il y a déjà quarante ans. Je pense à elle tous les jours. Elle est sûrement plus heureuse où elle est qu’elle l’était alors. " L’acteur n’a pas assisté à ses funérailles à l’église. Il raconte qu’il ne voulait pas être la cible des photographes. Mais il s’est rendu sur sa tombe quelques jours plus tard et avait assisté à la veillée chez elle.

Durant l’interview, l’acteur a aussi évoqué son fils Anthony et son nouveau livre, « Entre Chien et Loup »

" Il a aujourd’hui presque 60 ans, un âge où il faut réfléchir comme un homme de cet âge plutôt que comme un gamin. Ce qui lui fait plaisir me fait beaucoup de mal. C’est dur pour un père. Mais ce sont ses souvenirs... C'est sans doute une façon de tuer le père. " (…) " Je n’ai pas été épouvantable avec lui. J’ai été un père sérieux et strict, c’est tout. "

Sur le même sujet

Alain Delon, sex-symbol et monstre sacré du cinéma français

Viva +

Retour en musique sur la carrière d’Alain Delon, le "Guépard" réincarné

Sur un air de cinéma

Articles recommandés pour vous