RTBFPasser au contenu

Viva +

Alain Delon, sex-symbol et monstre sacré du cinéma français

Alain Delon, sex-symbol et monstre sacré du cinéma français
12 mai 2022 à 13:113 min
Par viva+

Le 4 décembre 1979, Selim Sasson rencontre l’acteur et producteur français, Alain Delon pour la sortie du film américain, " Airport 80 Concorde ". Curieux que le monstre sacré du cinéma français qui avait juré de ne jamais s’expatrier se retrouve au cœur d’une production américaine. Si Alain Delon a accepté la proposition du réalisateur David Lowell Rich, c’est parce qu’il incarne le pilote du célèbre Concorde, l’avion de ligne supersonique en service notamment chez Air France. Le Concorde est en bien mauvaise posture. En vol vers Moscou est victime d’un terrible attentat.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

"A Hidden Life (Une Vie Cache)" Red Carpet - The 72nd Annual Cannes Film Festival
2007 Cannes Film Festival - Palme D'Or - Ceremony
Alain Delon, French actor. About 1980

Alain Delon est né à Sceaux le 8 novembre 1935. Après le divorce de ses parents, il est placé en famille d’accueil avant de retourner vivre chez sa mère. Bref, pas la meilleure des solutions pour suivre une scolarité normale. Et cela s’avère. L’adolescent est constamment renvoyé des écoles qu’il fréquente. A 14 ans, il est contraint de travailler dans la boucherie de son beau-père et s’engage dès ses 17 ans dans la marine. Il part pour l’Indochine où il participe à de multiples combats. Pas très réjouissant pour un début de vie. De retour en France, il enchaîne les petits boulots. Il hante le quartier des Saint-Germain-des-Prés où il se fait des tas d’amis. Parmi eux, Jean-Claude Brialy qui l’invite au Festival de Cannes. C’est là qu’Alain Delon se fait remarquer grâce à son physique d’éphèbe. Il est sollicité par David O. Selznick qui lui propose un contrat de 7 ans aux Etats-Unis. Il refuse et décide de rester en France. Et il fait bien. Yves Allégret lui offre un premier rôle dans " Quand la femme s’en mêle " en 1957. A partir de cette première expérience, sa carrière s’envole à l’instar de sa notoriété. Il est vrai que l'homme dispose d'un physique envié par bon nombre de représentants de la gente masculine. L’année suivante, il rencontre Romy Schneider sur le tournage du film " Christine ". C’est le début d’une idylle qui durera jusqu’en 1963. Si l’amour n’est pas toujours au beau fixe, professionnellement, les succès s’enchaînent. Alain Delon accède au rang de star et de sex-symbol avec " plein soleil " en 1960 sous la houlette de René Clément. L’année suivante, Luchino Visconti le fait jouer dans " Rocco et ses frères " qui remporte le Prix Spécial du jury au Festival de Venise. Le cinéaste italien le sollicite à nouveau en 1963 pour " Le guépard " avec Burt Lancaster et Claudia Cardinale. Il poursuit sur sa lancée avec " " Mélodie en sous-sol " d’Henri Verneuil ou encore dans " Le Samouraï " de Jean-Pierre Melville, sans oublier " La piscine " avec Romy Schneider.

Acteur mais pas que

Dans les années 70, Alain Delon, l’acteur devient aussi producteur. Il travaille d’arrache-pied dans cette nouvelle fonction. Le résultat, 26 films dont " Borsalino " ou " Dancing Machine ". Il garde toutefois sa casquette de comédien notamment dans " Le cercle rouge " de Melville où il côtoie Bourvil. En 1981, il se lance un nouveau défi, passe derrière la caméra et réalise " Pour la peau d’un flic " qui révèle la jeune actrice, Anne Parillaud. En 1985, c’est sa facette d'acteur qui lui vaut une récompense. Sa prestation dans " Notre histoire " de Bertrand Blier est gratifiée du César du meilleur acteur. Cette année-là, il apparaît aussi dans " Parole de flic " où il donne la réplique à Jacques Perrin.

Dans les années 90, on le voit dans des rôles un peu plus insolites comme dans " Le retour de Casanova " où il incarne aux côtés d’Elsa Lunghini, le grand séducteur qui a pris de l’âge. En 1998, trente ans après Borsalino, il retrouve son acolyte Jean-Paul Belmondo dans " Une chance sur deux " qui relate en quelque sorte leur carrière passée. Décidé à lever le pied et à prendre du recul par rapport au 7ème art, il ne se fait pas prier et accepte en 2002, de jouer le rôle principal dans la série " Fabio Montale ", qui réalise un carton d’audience sur TF1. A la même époque, il monte sur les planches et fait un tabac dans " Les montagnes russe ", " Sur la route de Madison ", ou encore dans " Une journée ordinaire ". En 2008, il fait son grand retour au cinéma en Jules César dans le film " Astérix aux jeux olympiques ". Par la suite, l’artiste se fait plus rare au cinéma, se consacrant davantage au théâtre. Le 19 mai 2019, il reçoit une Palme d’honneur lors du Festival de Cannes.

Côté vie privée, après son idylle avec Romy Schneider qui est de son propre aveu, l’amour de sa vie, Alain Delon épouse Nathalie Canovas avec laquelle il a un fils, Anthony. En 1969, le couple se sépare. Il va alors partager la vie de Mireille Darc jusqu’en 1983. En 1987, il rencontre Rosalie Van Breemen qui lui donne deux enfants, Anouchka et Alain-Fabien. C’est une nouvelle séparation en 2001. Le 17 juin 2021, Alain Delon , lors d’une interview, évoque le nom de sa nouvelle compagne. Elle est japonaise et se prénomme Hiromi. L'homme, l'acteur est resté un grand séducteur, un mythe, une légende. 

Sur le même sujet

01 juin 2022 à 07:16
4 min
31 mai 2022 à 07:10
2 min

Articles recommandés pour vous