RTBFPasser au contenu
Rechercher

TV - Alex Hugo

Alex Hugo (Samuel Le Bihan) et la légende de la Dame Blanche

18 juin 2022 à 07:29 - mise à jour 18 juin 2022 à 08:11Temps de lecture2 min
Par Sara Dumont

Un accident de voiture, un passager qui apparait et disparait, une veuve soulagée par la mort de son mari… C’est ce qui vous attend dans cet épisode d’Alex Hugo.

A l’aube, Pierre Clément, propriétaire d’un restaurant  au-dessus de Lusagne, roule en voiture. Il est victime d’un accident et effectue plusieurs tonneaux. Le restaurateur meurt sur le coup. Un témoin, présent sur les lieux au moment de l’accident, croit apercevoir une forme blanche à l’intérieur du véhicule. Très vite, Alex Hugo découvre que ce n’est pas la première apparition de la dame blanche dans les environs... Accident ou meurtre ? Cette seconde hypothèse est validée par les expertises de la police : elles confirment la présence d'un passager à l'arrière de la voiture. Monique, la séduisante veuve qui hérite de tout et que la mort de son mari semble presque soulager, devient immédiatement suspecte. À la Clarée, hameau  où elle réside, il règne une bien étrange atmosphère ; tout le monde s'y surveille et semble cacher de lourds secrets.

Alex Hugo – la Dame blanche, à voir le samedi 18 juin sur La Une

Les mythes et légendes de la Dame Blanche

Il y a tout d’abord la dame blanche que l’on aperçoit sur le bord de la route (celle que tout le monde connait). Il s’agirait d’une femme de moins de 20 ans, habillée en blanc. Elle serait morte à la suite d’ un accident de voiture, plus précisément dans un virage. Et c’est à cet endroit que son fantôme apparaitrait régulièrement. Ce phénomène a été  signalé de nombreuses fois à la police, plus particulièrement dans les régions françaises suivantes :  le Calvados, les Hautes Alpes, l’Héraut et l’Isère.

La Dame Blanche dans les châteaux

La dame blanche du château de Puysmartin est l’une des plus célèbres de la région du Périgord. C’est Thérèse de Saint Clar qui a été emprisonnée dans la tour nord du château. La jeune femme fut surprise en plein adultère alors que son mari revenait de la guerre. Ce dernier décida de tuer l’amant et d’emprisonner sa femme. Une fois morte, Thérèse ne quitta plus jamais sa tour puisqu’elle y fut emmurée. Depuis ce jour, elle reviendrait au château de Puymartin se promener dans les escaliers, les chemins de ronde … De nombreux habitants et visiteurs du château prétendent l’avoir déjà croisée.

La dame blanche lavandière 

© Tous droits réservés

En fonction du pays dans lequel on se trouve, cette dernière a un nom différent. Par exemple en Ecosse, on l’appelle Bean-nighe. Elle serait la messagère de la mort. En Bretagne, elle devient Kannerezed noz. Plusieurs noms donc mais un seul point commun : cette dame blanche lave son linge à la suite d’une mauvaise action. Dans ce cas également, la nature du méfait change en fonction des légendes, des pays. Pour certains, elle aurait enseveli son mari dans un drap très sale. Pour d’autres, c’est elle-même qui aurait été enterrée dans un linceul sale. En tout cas, une chose est sûre : elle est tenue  de laver son linge toute sa vie pour laver ses péchés. Cette apparition est également liée au monde de la nuit.

Il semblerait que l’origine de cette légende serait d’ordre religieux : punir les femmes qui continuaient à laver leur linge sale après le coucher du soleil, alors que la nuit devait être consacrée au repos. L’Eglise recommandait aussi de ne pas sortir dehors la nuit, sans doute pour des raisons de sécurité.

 

Articles recommandés pour vous