Jupiler Pro League

Alex Teklak : "Le Club de Bruges est entré dans un cercle vertueux"

Les Brugeois célèbrent l'un de leurs nombreux buts marqués cette saison.

© Bruno Fahy

21 mai 2021 à 09:00Temps de lecture3 min
Par Ebenezer Brouzakis

Le Club de Bruges est-il devenu le Bayern belge ? Depuis 2016, les Flandriens ont coiffé les lauriers à 4 reprises. 2016, 2018, 2020 et 2021. Le premier de ces 4 titres a comblé un vide de 11 ans. Onze années de disette que le Club a exploitées pour finalement rattraper le Sporting d’Anderlecht. Avant de le dépasser. Comment le "Klub" s’y est-il pris ? Tentative de décryptage avec notre consultant Alex Teklak d’une situation qui ne doit rien au hasard. Cette hégémonie est partie pour s’installer dans la durée.

La mise en place d’un Performance Center et l’arrivée de MPH

Au départ, cet outil a prêté le flanc au sourire du côté des rivaux habituels des Flandriens. Mais manifestement, la direction savait ce qu’elle faisait. "Il y a eu une évolution au sein de la structure même du Club, nous confie Alex Teklak. Jusqu’au niveau des employés, du staff, de l’extrasportif… La méthodologie, l’organigramme. Tout a été modifié. Le président, Bart Veraeghe a, au départ, voulu gérer le Club comme s’il s’agissait d’un modèle d’entreprise classique. Et il vite constaté que c’était différent. Les joueurs et l’aspect émotionnel sont totalement différents. Il a réussi… parce qu’il s’est planté…Il y a eu dix années de tâtonnement. On parle beaucoup de l’arrivée de Michel Preud’Homme comme déclencheur de tout cela. C’est vrai. Mais déjà avant, il y avait une structure qui avait été mise en place. Michel a apporté sa pierre à l’édifice. C’est incontestable. "


►►► À lire aussi : De Lang à Mignolet : les cinq hommes du titre brugeois, une dimension au-dessus de la concurrence


La machine brugeoise semble lancée. La présence d’MPH facilite les venues de Ruud Vormer, Stefano Denswil ou de José Izquierdo. Le Club file en ¼ de l’Europa League, remporte la Coupe de Belgique avant d’être sacré champion, l’année suivante, soit 11 ans après son dernier sacre. Les bons résultats en amènent d’autres.

Un organigramme à la pointe

A Bruges, la structure mise en place par la direction, a aussi pour mission, le bien-être général de l’ensemble des employés. Avec une répercussion indéniable sur la dimension sportive du projet. " Oui, poursuit Alex Teklak. Et c’est Vincent Mannaert le garde-fou de tout cela. A tous les échelons (la cellule médicale, la cellule performance etc.), la direction a placé les personnes les plus compétentes possibles. Et ces personnes doivent interagir entre elles. Le tout chapeauté par le président qui intervient moins de manière émotionnelle. D’autres clubs ont gagné des titres sans ce type d’organisation. Mais ça aide indéniablement. A Bruges tout est plus clair que lors de la période Garrido par exemple. Là, on se contentait d’acheter les meilleurs joueurs et on les empilait. Des erreurs que d’autres clubs ont faites. "

Une cellule scouting au top

Les exemples de coups fumants réalisés par le Club sont légion. Vanaken, Wesley, Izquierdo, Vormer etc. Là aussi, rien n’est laissé au hasard. " Je sais que Peter Verbeke (aujourd’hui à Anderlecht) a signé quelques gros transferts. Il y a aussi le rôle de Vincent Mannaert. Ils ont sondé le marché Sud-Américain avant sa saturation. Et ils ont toujours pu anticiper les transferts sortants. C’est quelque chose de normal. On anticipe de 6 mois le départ d’un bon joueur. Même en provinciale cela se fait. Ne pas le faire est anormal. Mais Bruges l’a fait avec peu d’investissement et un maximum de réussite. "

Le bonus de la Ligue des Champions

" C’est un cercle vertueux ponctue Alex Teklak. Cette dynamique a conduit Bruges en Ligue des Champions. Son pouvoir attractif et la manne financière qu’elle génère permettent aux dirigeants brugeois de signer des gros coups. On pense à Mignolet par exemple dont le transfert tourne autour des 5 millions d’Euros par an. "

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous