RTBFPasser au contenu

Monde

Alexander De Croo : "Accorder le statut de candidat à l’Union européenne à l’Ukraine ne veut pas dire qu’elle en fera bientôt partie"

A. De Croo : "Accorder le statut de candidat à l’Union européenne à l’Ukraine ne veut pas dire qu’elle en fera bientôt partie

LA HONGRIE SOUS ORBÁN Histoires de la Grande Plaine aux Editions Plein Jour sort ce vendredi 4 février

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un sommet européen historique ce 23 juin à Bruxelles : l’Union européenne a accordé le statut de candidat à l’adhésion à l’Ukraine et la Moldavie, deux ex-républiques soviétiques. Mais attention prévient le Premier ministre belge Alexander De Croo : candidat à l’adhésion ne veut pas dire que les portes de l’Union européenne vont s’ouvrir tout de suite aux deux prétendants.

"C’est un moment important pour le continent européen avec la guerre en Ukraine. En fait, les Ukrainiens se battent pour nos valeurs, pour nos valeurs de démocratie, de sécurité et de paix. Donner un signal à la population ukrainienne de statut de candidat est un message symbolique très important."

Mais le Premier ministre tempère : "D’un autre côté, cela ne veut pas dire que l’Ukraine fera bientôt partie de l’Union européenne. C’est un processus de beaucoup d’années avec énormément de réformes qui seront très difficiles et pour nous c’est très important de donner un signal symbolique fort mais de l’autre côté, d’être clair et de dire que les conditions pour devenir membre de l’Union européenne, ce n’est pas facile et cela prendra beaucoup de temps."

La Belgique soutiendra l’Ukraine

Mercredi, Alexander De Croo a parlé au résident ukrainien Volodymyr Zelensky pour évoquer cette candidature pour lui confirmer que la Belgique soutiendrait l’octroi du statut de pays candidat de l’Ukraine, lors du Conseil européen.

La Commission européenne avait recommandé vendredi dernier d’accorder à l’Ukraine le statut de candidat à l’Union européenne moyennant d’importantes réformes notamment en ce qui concerne l’État de droit, la lutte contre la corruption, le marché intérieur et la protection des minorités.

Ce premier feu vert a dû être approuvé à l’unanimité des Vingt-Sept, avant l’ouverture de longues négociations d’adhésion.

Le Premier ministre et le président Zelensky ont également évoqué la reconstruction de l’Ukraine : "Résister face à la Russie aujourd’hui, c’est d’ores et déjà entamer la reconstruction", note Alexander De Croo. Le président Zelensky a remercié la Belgique pour son soutien et l’a invité en Ukraine.

L'oeil de...

L'UE s'élargit avec l'Ukraine et la Moldavie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

23 juin 2022 à 15:15
5 min
23 juin 2022 à 07:15
4 min

Articles recommandés pour vous