Journal du Rock

Alice Cooper pense que le fait que le rock ne soit plus mainstream est une bonne chose

Alice Cooper

© Per Ole Hagen/Redferns

On entend souvent dire que le rock est actuellement devenu un genre moribond.

Gene Simmons de Kiss en parle très souvent dans ces termes depuis quelques années déjà, mais le parrain du shock rock, Alice Cooper, nous offre sa vision à lui. En interview au LA Weekly, il a confirmé que le rock était entré dans une nouvelle ère, mais pas comme celle que Simmons envisage. Il pense que le manque de popularité du genre donne un aspect plus "rebelle" au rock, comme il l’était dans sa jeunesse.

"A l’époque, on n’était pas invités aux fêtes. On regardait cela de l’extérieur. On était en plein dans la pop, la dance et le disco. Et je pense qu’on en est au même point maintenant. Je pense que c’est assez sain pour les groupes de rock de ne pas être n°1, 2 ou 3. Nous sommes redevenus des rebelles."

Il rejoint tout de même Gene Simmons dans un certain sens où le rock ne rapporte clairement plus d’argent.

"Gene Simmons a dit que le rock était mort, mais je pense qu’il pensait à l’aspect financier. Je pense qu’il y a des gamins dans des garages qui apprennent à jour du Guns N' Roses, Aerosmith, Alice, Ozzy… Des gamins de 16 ans qui font tout simplement du rock."

"Et c’est sain. Vraiment. Je ne pense pas que le rock va mourir. Quand on pense aux groupes de hard rock comme Stones, les Who etc. , ce sont les seuls qui ont duré. Le grunge est resté un moment, tout comme le punk et l’emo… mais le hard rock est toujours là."

Alice Cooper était par ailleurs parmi les têtes d’affiche du dernier jour du Graspop Metal Meeting ce dimanche 19 juin. On vous en parle dans notre vidéo récap :

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous