RTBFPasser au contenu
Rechercher

Entrez sans frapper

All by myself : Une tube de Céline Dion inspiré de Rachmaninov

28 févr. 2022 à 12:51Temps de lecture3 min
Par Valentine Jongen

Valentine Jongen, YouTubeuse mais aussi musicologue, vous dévoile l’histoire pas si classique de chansons cultes. Parce qu’on l’ignore souvent mais, derrière certains grands tubes du XXe et du XXIe siècle, se cache une partition de musique classique. Première chanson décodée: le célèbre "All By Myself " interprété par Céline Dion.

Cette chanson a été popularisée par deux femmes qui sont des icônes :

  • La 1ère incarne la classe et l’élégance, elle est une des plus grandes voix de ces dernières années et a récemment été incarnée par Valérie Lemercier au cinéma : Céline Dion.
  • La 2de est quant à elle une icône de le la " spinster " britannique. Enfin, surtout dans le 1er film car son personnage a donné lieu à un triptyque incarnée par Renée Zellweger: Bridget Jones.
Loading...

" All by myself " par Céline Dion, un titre paru en 1996 sur son 16ème album " Falling into You " et popularisé dans le film " Le journal de Bridget Jones " en 2001.

Mais connaissez-vous la véritable histoire de cette chanson ?

 

C’est Eric Carmen, ex chanteur des Raspberries qui est à l’origine de cette chanson. Et le saviez-vous, il y a bien un lien entre Eric Carmen et la musique classique.

Notre histoire commence en 1900 : Le compositeur russe Sergeï Rachmaninov (alors âgé de 26 ans) est en pleine dépression suite à l’échec de sa première Symphonie.

Pour se consoler, il se réfugie dans la composition et décide d’écrire un nouveau concerto pour piano (le 2ème de sa carrière, il y en aura 4 en tout). Ce concerto est créé en novembre 1901 par Rachmaninov lui-même au piano. Une œuvre qui sera un succès.

Loading...

La suite de notre histoire se déroule en 1975, sur le nouveau continent. Le musicien américain Eric Carmen (alors âgé, lui aussi de 26 ans) compose un intermède musical au piano accompagné par un orchestre à cordes.

Convaincu que ces quelques mesures ont du potentiel, il faut maintenant trouver des couplets pour en faire une chanson. Eric Carmen retombe alors le Concerto pour piano n°2 de S. Rachmaninov et décide de s’inspirer de la mélodie du 2ème mouvement.

À cette époque, Eric Carmen vient de quitter son groupe The Raspberries et cherche un nouveau label pour enregistrer son premier album solo. Dans cet album, il y a cette fameuse chanson : " All by myself ", inspirée de Rachmaninov.

 

Loading...

La ressemblance est assez frappante. Mais, qu’est-ce qui explique qu’Eric Carmen ait été influencé par Rachmaninov ? Eric Carmen a étudié le piano classique étant jeune. Il a donc été baigné dans le grand répertoire, ce qui explique ses inspirations dans plusieurs de ses chansons. Parce qu’" All by myself " n’est pas un cas isolé chez Carmen.
 

Loading...

Alors pure plagiat ou coup de génie ? Dans tous les cas, c’était une fausse bonne idée car Eric Carmen (qui pensait que l’œuvre de Rachmaninov était dans le domaine public) a eu la surprise d’être contacté par les successeurs du compositeur russe.

Chez nous, il faut attendre 70 ans après un décès pour utiliser librement l’œuvre de quelqu’un. Sergeï Rachmaninov étant mort le 28 mars 1943, faites le calcul, en 1975, c’est un peu court. (Mais, pour la défense d’Eric Carmen, la loi n’était pas la même aux USA : il ne faut que quelques années pour qu’une œuvre tombe dans le domaine public. De plus, Rachmaninov est mort à Beverly Hills donc il y avait de quoi s’emmêler les pinceaux).

Voilà, Eric Carmen a été contraint de trouver un arrangement avec les ayants-droits de Rachmaninov. Il va donc leur verser 12% des recettes d’" All by myself " et de " Never gonna fall in love again " (ce qui est vraiment pas mal) mais Carmen y trouvera son compte (si l’on peut dire) puisque sa chanson " All by myself " sera reprise par plus de 50 artistes dont :

 

  • Frank Sinatra
  • Leona Lewis
  • Julie Zenatti
  • Concita Wurst
  • Céline Dion

 

Alors, évidemment, la version de Céline Dion est la plus connue mais, musicalement, elle est très différente de celle d’Eric Carmen.

D’abord parce qu’Eric Carmen n’avait pas la voix de Céline… Mais, pour contre balancer, dans la version d’Eric Carmen en 1975, il y a ce superbe interlude musical dont je vous ai parlé. Ces quelques mesures au piano accompagné par un orchestre à cordes que Carmen avait imaginé au tout début de notre histoire.

 

Feuilleton "L'histoire pas si classique des chansons cultes" de Valentine Jongen

Épisode 1 : Céline Dion (All by myself) VS Rachmaninov

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Quand Bach inspire les Beatles et Led Zeppelin

Entrez sans frapper

Lettres à Élise : les dessous du l'œuvre de Beethoven

Entrez sans frapper

Articles recommandés pour vous