RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Allemagne : cinq ans de prison pour un ancien gardien de camp nazi de âgé de 101 ans

Josef Schütz, accusé de crimes nazis) cache son visage derrière un document à son arrivée au tribunal de Brandebourg-sur-la-Havel, le 28 juin 2022 en Allemagne
28 juin 2022 à 13:21Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alain Lechien

La justice allemande a condamné mardi à une peine cinq ans de prison un ancien gardien de camp de concentration nazi, Josef Schütz, 101 ans, la personne la plus âgée à être reconnue coupable de complicité de crimes commis pendant l’holocauste.

Cet ancien sous-officier des Waffen SS a été jugé coupable de "complicité" dans le meurtre d’au moins 3500 prisonniers lorsqu’il opérait entre 1942 et 1945 dans le camp de Sachsenhausen, au nord de Berlin.

"Pendant trois ans vous avez regardé comment des prisonniers étaient torturés et tués sous vos yeux […] par votre positionnement sur le mirador du camp de concentration, vous aviez constamment la fumée du crématorium dans le nez", a déclaré le président du tribunal de Brandebourg-sur-la-Havel Udo Lechtermann.

"Toute personne voulant fuir le camp était fusillée. Ainsi, tout gardien de camp a participé activement à ces meurtres, a-t-il ajouté. Il y a des endroits où on ne doit pas être et des choses qu’on ne doit pas faire", a-t-il conclu.

A l’annonce de la sentence, plus importante que le minimum de trois ans de prison pour complicité de meurtres inscrit dans le droit allemand, l’accusé en chaise roulante, habillé d’une chemisette grise et d’un pantalon de pyjama, est resté stoïque.

Son avocat, Stefan Waterkamp, a dans la foulée annoncé qu’il irait en cassation, repoussant au mieux à 2023 une application de cette peine qui semble hypothétique étant donné l’état de santé fragile de M. Schütz.

Aucun regret

Jamais au cours de la trentaine d’audiences il n’aura exprimé le moindre regret.

Au contraire, lundi il a encore nié toute implication, se demandant "pourquoi il était là", et affirmé que "tout est faux" à son sujet.

Sur le même sujet

Le Parlement allemand va commémorer les victimes LGBTQ du nazisme

Monde

Dans la prison de Mons, la situation devient invivable : "170% de surpopulation chez les femmes, 135% du côté des hommes"

Belgique

Articles recommandés pour vous