RTBFPasser au contenu
Rechercher

Moteurs Formule 1

Alpine devient la risée du paddock et des réseaux sociaux après la non-signature d’Oscar Piastri

Alpine F1 team en début de saison, en février 2022.

Les temps sont durs du côté de chez Alpine en Formule 1. Après avoir perdu Fernando Alonso, qui rejoindra Aston Martin en 2023, l’écurie française avait annoncé ce mardi avoir trouvé un successeur à l’ancien double champion du monde espagnol. C’est Oscar Piastri, talentueux pilote de 21 ans, qui devait être l’heureux élu. Sauf que l’Australien a rapidement démenti la signature sur son compte Twitter. Une situation rocambolesque qui a eu le don de faire rire le petit monde de la F1.

"Je comprends que, sans mon accord, Alpine F1 a publié un communiqué de presse en fin d’après-midi indiquant que je piloterai pour eux l’année prochaine. C’est faux et je n’ai pas signé de contrat avec Alpine pour 2023. Je ne piloterai pas pour Alpine l’année prochaine". Ou comment briser les rêves d'Alpine en quelques secondes. Après ce démenti qui a secoué la F1, plusieurs teams se sont gentiment moqués d’Alpine sur les réseaux sociaux. C’est le cas d’Alfa Romeo et de Mercedes.

Loading...
Loading...

Certains comptes humoristiques se sont également amusés de la situation sur Twitter.

Loading...
Loading...

Si à l’heure où l’on écrit ces lignes, Alpine et Otmar Szafnauer (team principal de l’écurie) croient toujours en un accord avec Piastri, il se murmure que ce dernier serait sur la route d'un engagement avec l'écurie McLaren de Zak Brown pour l’année prochaine. L’Australien, champion de F2 et F3 les deux dernières saisons, viendrait remplacer son compatriote Daniel Ricciardo, qui pourrait faire lui le chemin inverse.

Articles recommandés pour vous