RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jam

Amaarae et Kojey Radical : deux grands noms de la scène alté au CORE Festival

Amaarae et Kojey Radical au CORE Festival ce vendredi 27 mai 2022
26 mai 2022 à 12:46Temps de lecture4 min
Par Laurenne Makubikua

La scène alté sera à l’honneur lors du CORE Festival cette année. Ce genre qui fait fusionner plusieurs styles musicaux entre eux – dont l’afrobeat, le hip-hop, le dancehall et le R&B – sera représenté par Amaarae et Kojey Radical ce vendredi 27 mai au Parc d’Osseghem.

Quand les festivals Tomorrowland et Rock Werchter s’associent et collaborent, ça donne la naissance d’un festival qui deviendra, lui aussi, rapidement incontournable : le CORE Festival. Ce tout nouveau festival de deux jours prendra place ces vendredi 27 et samedi 28 mai au parc d’Osseghem à Bruxelles. Avec son programme particulièrement éclectique proposé sur quatre scènes différentes, le CORE Festival annonce la couleur : il misera sur la diversité des genres. "Quality indie, hip-hop, electronica, hyperpop et alternative dance", le line-up du festival promet une expérience musicale dont on se rappellera encore longtemps.

Si l’on peut retrouver des grands noms de la scène rap tels que Nas, Denzel Curry, ou encore Action Bronson, la scène belge y est tout aussi bien représentée. Les artistes Peet, Lous And The Yakuza ainsi que Blackwave viennent compléter un line-up riche en promesses. On peut également remarquer que l’afroworld y aura sa place et sera notamment incarné par les DJs et producteurs Major League DJz et Kampire. La scène alté sera également présente. L’alté, c’est ce hip-hop underground qui s’est à l’origine développé au Nigéria, mais qui s’est rapidement étendu dans le reste de l’Afrique et sa diaspora. Le terme "alté" émerge dans les années 2010 et signifie les alternatives et modes individualistes et non traditionnels d’expression de soi à travers la musique et la mode. Ainsi, l’alté est une fusion de genres qui combine des éléments d’afrobeats, du dancehall, du reggae, du hip-hop et de l’alternative R&B.

Loading...

Le CORE festival vous propose de découvrir ce genre à travers deux artistes qui s’illustrent par la particularité de leurs sonorités et dont les univers musicaux sont teintés par leurs origines ghanéennes, le hip-hop et le R&B. Il s’agit des cousins et cousines Amaarae et Kojey Radical qui ont déjà collaboré sur leurs projets respectifs. A ce sujet, Kojey Radical confie au magazine Pan African Music : "Elle m’a aidé sur Cashmere Tears, et une fois l’EP fini, je l’ai aidée sur son disque. J’ai écrit une chanson pour elle, et donné un coup de main en général." Ce vendredi, les deux artistes se passeront le relais sur scène. La première, nouvelle figure de l’Alté, propose un R&B avant-gardiste aux multiples facettes. Quant au second, il défend un rap visionnaire soulful qui mêle la grime UK à d’autres genres musicaux aussi intéressants que variés.

Kojey Radical : la grime alté

Le premier de ce duo à fouler les planches de la scène "Endoma" ce vendredi 27 est Kojey Radical. Celui que l’on présente souvent comme un poète ou encore un rappeur, mais qui préfère être appelé artiste, évolue dans une musique inspirée de la scène londonienne et de ses origines ghanéennes. En plus d’être le cocon dans lequel il a grandi, l’est de Londres est l’une de ses sources d’inspiration et de créativité principales. Ce "Grand homme noir du Ghana qui s’avance comme s’il était Nkrumah" scande également fièrement, à qui veut l’entendre, que son héritage culturel façonne tout autant son processus créatif.

Avec une attention particulière donnée à la qualité de ses paroles, l’artiste propose des compositions mêlant grime, hip-hop, rap, spoken word et alté – genre qu’il a d’ailleurs découvert grâce à Amaarae. Proposant une verve socialement engagée et des textes conceptuels, Kojey Radical revient avec un nouvel album en mars de cette année, "Reason to smile". Dans cet opus, le rappeur arrive serein et décide d’affronter et d’apprendre à vivre avec ses angoisses. Avec sa maman en guise de narratrice, sur des mélodies funky, il énumère toutes les raisons qu’il a de sourire.

Eh bien ce vendredi 27 mai, ce sera autour des festivaliers d’avoir une raison de sourire. Kojey Radical performera au parc d’Osseghem aux alentours de 15 heures.

Loading...

Amaarae : l’alté intrépide

Directement après Kojey Radical, place à Amaarae. Ce vendredi à 16h45, la chanteuse ghanéenne basée à Atlanta se produira à son tour sur la scène "Endoma". Comment définir la musique d’Amaarae lorsque l’artiste elle-même confie ne pas savoir catégoriser sa musique tellement elle invoque différents genres et énergies ? Inspirée par des artistes comme Kelis, Young Thug, la scène hip-hop du sud des États-Unis (Lil Jon, Gucci Mane, Trina) ainsi que la culture DIY du Ghana, l’artiste propose une fusion de styles qui plaît ou déroute.

La cousine de Kojey Radical propose un son pas toujours afrocentré qui peut amener des rythmiques tantôt afrobeat, tantôt de la house progressive, en passant par le baile funk, la pop, la trap, le R&B, l’afropop expérimentale, l’alté, le garage ou encore le hip-hop. Cette mixité d’influences fait d’elle une artiste à contre-courant, mais également le nouveau visage de la scène underground ghanéenne. L’usage de sa voix de tête pour accentuer une certaine sensibilité, voire une vulnérabilité, amène une singularité à son timbre de voix et une véritable signature vocale qu’elle impose de manière puissante et percutante.

Fin 2020, elle sort son premier album "The Angel You Don’t Know" dans lequel elle endosse davantage cette figure rebelle avec des textes féministes, qui questionnent les identités de genre et la sexualité. Dans un style ouvertement provocateur, la chanteuse aborde les sujets de l’émancipation de la femme, de la sexualité libérée ainsi que la découverte et l’acceptation de soi. Un condensé de talent qu’il sera assurément plaisant de découvrir sur scène ce vendredi 27 mai.

Loading...

Sur le même sujet

DJ Danifox et Vanyfox : La nouvelle scène batida en pleine effervescence

Jam

Kendrick Lamar fait un retour plébiscité avec "Mr. Morale & The Big Steppers" et annonce son “Steppers Tour”

Jam

Articles recommandés pour vous