RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Musiq3

Amadeus de Milos Forman, la musique de Mozart et l’opéra portés au cinéma

Interlude

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

21 févr. 2022 à 08:00Temps de lecture15 min
Par Musiq3

On dit souvent que l’opéra est un art total mélangeant musique, théâtre, danse… Serait-il alors le grand cousin du cinéma ? Voilà une réflexion que Valentine Jongen, alias Val so Classic, souhaite étudier dans sa nouvelle série Interlude.

Le concept : cinq épisodes consacrés à la place de l’opéra dans une œuvre cinématographique particulière. Que ce soit dans Amadeus, le Cinquième Élément ou encore Tintin, Val so Classic vous invite à voyager à la frontière entre le septième art et l’opéra, à analyser les ressorts de l’un et de l’autre et les liens qui les unissent.

Et quoi de mieux que de profiter de l’anniversaire de Milos Forman, ce vendredi 18 février, pour sortir le premier épisode d’Interlude consacré au film multi-oscarisé Amadeus ! Un film où l’opéra occupe une place importante et non dénuée de sens.

Amadeus : Mozart, Salieri et la musique portés au cinéma

Wolfgang Amadeus Mozart est probablement l’un des compositeurs les plus connus du grand public et certaines de ses œuvres font partie intégrante de l’inconscient collectif. De nombreux films sont adaptés de ses opéras ou font référence à sa musique mais, aujourd’hui, un seul biopic a marqué les consciences en incarnant ce compositeur de génie : Amadeus de Milos Forman, qui aurait eu 90 ans en ce vendredi 18 février.

Le film de Milos Forman, inspiré de la pièce éponyme de Peter Shaffer, elle-même inspirée de la pièce de Pouchkine, Mozart et Salieri, a consolidé la légende de la rivalité meurtrière entre Mozart et Salieri.

Dans cet épisode d’Interlude, Valentine Jongen s’attache à montrer à quel point le répertoire de Mozart a pu imprégner le Septième art et tente également de dépeindre un portrait un peu moins cinématographique et plus réaliste de Wolfgang Amadeus Mozart, en pointant les libertés biographiques que s’est permises Milos Forman.

Sur le même sujet

Requiem de Mozart : l’histoire de sa composition racontée en vidéo animée

Journal du classique

L’opéra comme outil de révolution, de Nabucco de Verdi à la Muette de Portici d’Auber

Musiq3

Articles recommandés pour vous