RTBFPasser au contenu

Diables Rouges

Amadou Onana : le Capitaine des Diablotins est peut-être le chaînon manquant en milieu de terrain

Amadou Onana appelé par Roberto Martinez

Amadou Onana fait partie des 32 joueurs retenus par le Sélectionneur fédéral

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le Milieu de terrain de Losc Lille est, avec Loïs Openda, une des deux (demi) surprises de la sélection de Roberto Martinez pour les quatre matchs de Ligue des Nations du mois de juin. C’est un " néo-diable " fier et heureux qui nous livre ses premières impressions.

"J’étais très content, j’ai reçu beaucoup de messages de ma famille, ça fait plaisir, et c’est une très grande fierté pour tout joueur d’atteindre ce niveau-là. Maintenant, le plus dur ce sera d’y rester ".

Pour lui aussi ce n’est qu’une demi-surprise. " Je ne vais pas dire que je m’y attendais mais c’était mon objectif depuis longtemps. Et je vais tout faire pour y rester ".

On lui fait remarquer qu’effectivement rien n’est fait : ce n’est pas parce qu’on est dans les 32 aujourd’hui qu’on reçoit du temps de jeu en match, et pour la Coupe du Monde la liste se réduira à 26 heureux élus. " Moi je ne focalise pas sur cet aspect-là, mais seulement sur la tâche actuelle : intégrer le groupe, le connaître et montrer mes qualités. Après, on verra ".

"Je sais qu’on me compare à Marouane Fellaini mais moi je veux ressembler à la meilleure version possible d’Onona"

Amadou Onana et Romelu Lukaku lors du match de C1 entre Losc Lille et Chelsea 16/03/2022
Amadou Onana et Romelu Lukaku lors du match de C1 entre Losc Lille et Chelsea 16/03/2022 © Tous droits réservés

Roberto Martinez a prévenu, c’est pour jouer en N6, comme milieu défensif, qu’il veut voir le Lillois à l’œuvre. Même si Amadou est capable d’autres missions. " Je pense avoir les aptitudes techniques et physiques pour pouvoir jouer partout en milieu de terrain, mais je me mettrai bien sûr au service de l’équipe. Je n’ai pas de poste de prédilection, être plus offensif ou plus défensif, peu importe, je peux assumer les deux rôles ".

Je peux apporter de la percussion en milieu de terrain

Le Sélectionneur fédéral a déclaré qu’Onana avait un profil unique, qui manquait en équipe nationale. " Je ne sais pas à quoi il fait allusion, c’est à vous de lui demander, mais on me compare souvent à Marouane Fellaini, probablement d’abord pour mon physique. Ce que je pourrais apporter aux Diables ? Malgré ma grande taille je pense avoir des qualités de percussion. J’essaye de me projeter vers l’avant, de percer. Je crois que je peux apporter cela. Ceci dit, des Fellaini il n’y en a pas deux, c’est un joueur exceptionnel, qui a fait une grande carrière et beaucoup apporté à la Belgique. Après, moi je n’aime pas les comparaisons, je veux seulement ressembler au meilleur Onana possible".

Monsieur Martinez m’a appelé avant que je ne signe à Lille

C’est sous les ordres de Jacky Matthijssen avec les U21 (7 matchs, 1 but, le brassard de Capitaine et une qualification pour l’Euro 2023) que le meilleur pote de Mickey Balikwisha s’est fait connaître aux suiveurs des Diables. Mais Roberto Martinez l’avait à l’œil depuis un bon bout de temps. " Il y a près d’un an, quand j’allais quitter Hambourg, il m’a téléphoné pour me " guider ", me dire que le choix que j’allais effectuer serait décisif, parce que j’étais à une étape de ma carrière où je devais apprendre beaucoup. Et donc que je devais jouer ".

Fier de ses racines sénégalaises, camerounaises et belges, et d’être Capitaine des Diablotins

le Kazakh Yuriy Pertsukh et le Belge Amadou Onana lors du match Belgique-Kazakhstan 08/10/2021 qualificatif pour l'Euro U21 de 2023
le Kazakh Yuriy Pertsukh et le Belge Amadou Onana lors du match Belgique-Kazakhstan 08/10/2021 qualificatif pour l'Euro U21 de 2023 © Tous droits réservés

Né à Dakar, de père belgo-camerounais et mère sénégalaise, Amadou Zeund Georges Ba Mvom Onana, qui parle pas moins de 5 langues, est fier de ces racines triples et s’estime enrichi de cette variété. Mais s’il a appris le football dans les rues de Dakar, ce sont les couleurs noir-jaune-rouge qu’il représente depuis qu’il a 16-17 ans. " Je suis très fier d’avoir porté le brassard chez les U21. On ne le donne pas à n’importe qui. Représenter un pays c’est déjà un honneur, mais en être le Capitaine, encore plus ".

Ce que la génération dorée a réussi nous donne de l’ambition et de la confiance. Finis les complexes!

Avec les Arthur Théate, Wout Faes, Charles De Ketelaere, Jérémy Doku, Alexis Saelemakers, Alberts Sambi Lokonga, Yari Verschaeren, Youri Tielemans et autre Loïs Openda, le grand (1M95) médian du LOSC représente la génération chargée de reprendre le très lourd flambeau de l’actuelle " Génération dorée ". Et pour lui l’héritage est tout sauf un fardeau :" Eden Hazard, Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku et les autres, ce qu’ils ont fait est exceptionnel, et eux l’étaient aussi. Mais cela ne nous fait pas de l’ombre, au contraire. Je prends ça comme un challenge pour nous : faire au moins aussi bien, même si ce sera difficile. Et puis en plaçant la Belgique si haut, ils nous ont donné de la confiance et de l’ambition. Depuis quelques années, avec les U21, quand on affronte des nations comme la France ou l’Italie, on ne fait plus de complexe ".

Et il n’en fera pas non plus contre les Pays-Bas, la Pologne ou le Pays de Galles dans quelques jours.

Amadou Onana lors du match retour des 1/8 de finale de la C1 entre Losc Lille et Chelsea 16/03/2022
Amadou Onana lors du match retour des 1/8 de finale de la C1 entre Losc Lille et Chelsea 16/03/2022 © Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous