RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Amay : le simulateur de Fedemot permet aux aînés, notamment, de tester leur conduite automobile

Pour certains, le passage sur le simulateur est plutôt délicat
23 févr. 2022 à 15:10Temps de lecture1 min
Par Martial Giot et Benjamin Verpoorten

Tester sa conduite automobile, cela peut être bien utile, car, avec l’âge par exemple, certains réflexes peuvent s’émousser.

L’ASBL liégeoise Fedemot propose aux villes et communes wallonnes de permettre à leurs habitants de participer gratuitement à une formation sur un simulateur, une manière de tester sa conduite pour l’améliorer.

Il y a trois ans, Amay avait été la première commune à répondre à l’invitation, à l’initiative de son conseil consultatif des aînés. Ces 23 et 24 février, le simulateur est de retour à Amay.

La formation était notamment destinée aux aînés ce mercredi. Parmi eux, il y avait Jean-Jacques, 72 ans. Sur le simulateur, il n’a renversé que quelques cônes : "C’est bien, mais ce n’est pas parfait. Ce n’est jamais parfait. Ça peut nous remettre en cause, être conscient qu’on n’a plus toujours les mêmes réflexes, qu’on doit adapter sa conduite aussi en fonction de la route, en fonction des conditions climatique etc.".

De son côté, Esther conduit depuis 45 ans et le trafic actuel, toujours plus important, l’inquiète : "Si je vais à Huy ou à Liège, c’est par autoroute. Là, ça va. Mais une fois que je rentre dans la ville, c’est plus difficile.".

En ville, circulent des motos, des vélos, des trottinettes, c’est-à-dire autant d’usagers faibles. "Bien souvent, on est surpris.", constate Jean-Marie Jorssen, le président de Fedemot, "On n’entend pas, on ne voit pas arriver une moto. Via ce simulateur, on leur remet en mémoire qu’on n’est pas tout seul sur la route. Sachant que, quand on devient senior, les réflexes ne vont pas s’améliorer."

Ces réflexes, le simulateur les met à l’épreuve permettant à chacun d’identifier ses lacunes et d’en tirer les leçons.

Articles recommandés pour vous