RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Amérique du Sud

Amazonie : nouvelle arrestation après l’assassinat de Dom Phillips et Bruno Pereira

Le bureau de police de Manaus, au Brésil
08 juil. 2022 à 19:55Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

La police brésilienne a annoncé vendredi avoir procédé à une nouvelle arrestation dans le cadre de l’enquête sur l’exécution du journaliste britannique Dom Phillips et de l’expert des indigènes Bruno Pereira en Amazonie il y a un mois.

L’homme, surnommé "Colombia", a affirmé à la police qu’il achetait des poissons de la région à l’un des hommes qui sont maintenus en détention après avoir avoué leur participation à l’assassinat, Amarildo da Costa de Oliveira, surnommé "Pelado".

"Colombia", le quatrième homme arrêté dans cette affaire, s’est rendu "spontanément" aux autorités jeudi pour démentir des informations ayant circulé dans la presse selon lesquelles il était le commanditaire des crimes. Il a été arrêté après avoir présenté de faux papiers d’identité.

Phillips, 57 ans, collaborateur de longue date du journal The Guardian, et Pereira, 41 ans, expert reconnu des peuples indigènes, se trouvaient en Amazonie dans le cadre de la préparation d’un livre sur la préservation de l’environnement. Ils ont été tués par balle en rentrant d’une expédition dans la Vallée de Javari, zone isolée de l’Etat d’Amazonas gangrenée par de nombreux trafics.

La police privilégie la thèse qui lie le double assassinat à la pêche illégale dans des zones protégées, une activité que Pereira combattait.

"Nous sommes en train de voir si 'Colombia' était impliqué dans la pêche illégale, s’il finançait" cette activité, a déclaré vendredi lors d’une conférence de presse Eduardo Fontes, chef de la police fédérale dans l’Etat d’Amazonas.

"'Colombia' nie toute participation au double homicide et nie aussi en être le commanditaire", a dit M. Fontes.

Sur le même sujet

Colombie : le nouveau président Petro demande la création d’un fonds international pour préserver l’Amazonie

Environnement

Meurtres en Amazonie : les restes du journaliste britannique ont été identifiés

Monde

Articles recommandés pour vous