Regions Liège

Amiante : une réunion d’information à la caserne Ransonnet

© © Tous droits réservés

25 janv. 2022 à 10:17Temps de lecture1 min
Par Vincent Roger (St)

Une séance d’information a été organisée ce lundi concernant la présence d’amiante dans la caserne des pompiers Ransonnet, la plus importante de Liège. En effet, des applications d’amiante y avaient été découvertes en 2019 et 2021, ce qui n’avait pas manqué de provoquer la colère du personnel.

Cette réunion avait notamment pour but de rassurer les pompiers et autres employés de la caserne. "Nous leur avons exposé les différentes actions mises en place pour lutter contre l’amiante", détaille Jonathan De Simone, responsable logistique adjoint. Après avoir interdit l’accès aux locaux qui présentaient un réel danger, la direction a mis en place un plan en trois étapes. "Le but de la première phase était d’encapsuler, de figer la situation pour éviter que des fibres d’amiante continuent de s’échapper des endroits où l’enduit était à l’air libre. Lors de la deuxième phase, nous avons évacué la centrale pendant 96 heures. Durant ce laps de temps, nous avons dépoussiéré toutes les zones accessibles aux pompiers." Lors de la troisième phase, les dernières zones qui n’avaient pas encore été traitées, ont été dépoussiérées et encapsulées. Au total, plus de 1000 réparations ont été effectuées au sein de la caserne.

A voir aussi, cette archive Jt du 7 août 2019:

Les pompiers davantage exposés au cancer que le reste de la population ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un rapport externe rassurant

Lors de cette réunion un rapport réalisé par SGS, un organisme un externe, a également été présenté. Celui-ci avait pour but d’évaluer les risques pour la santé du personnel. Et les résultats sont plutôt rassurants : concernant le risque de développer un cancer du poumon, il faudrait en effet être exposé à l’air de la caserne huit heures par jour, durant 27.800 ans, pour atteindre le seuil limite. "Dans la situation actuelle, le risque est extrêmement faible", résume Béatrice Liebens, responsable du service interne de prévention et protection au travail.

Sur le même sujet

L’Intercommunale d’Incendie de Liège et Environs annonce la présence d’amiante dans les murs de la caserne Ransonnet

Regions Liège

Articles recommandés pour vous