Diables Rouges

Anderlecht est-il vraiment le chouchou de Roberto Martinez, comme le prétend Vanhaezebrouck ?

© Tous droits réservés

Hein Vanhaezebrouck a réussi son coup de communication pour le nouveau podcast réalisé en interne par La Gantoise. Le coach s’est laissé aller à quelques déclarations au sujet d’un supposé favoritisme de Roberto Martinez envers le Sporting d’Anderlecht. Le coach des Buffalos induit qu’il existe une ligne privilégiée entre Neerpede et Tubize pour l’envoi de joueurs vers l’équipe nationale. Voyons d’où viennent les joueurs de Pro League qui ont effectué leurs débuts sous le règne du coach espagnol.

Les chiffres penchent en faveur des Mauves

En six ans, sept joueurs ont effectué leurs débuts lorsqu’ils évoluaient pour Anderlecht. Si certains sont devenus des pions réguliers (Leander Dendoncker, Jérémy Doku), d’autres luttent pour une place dans l’effectif élargi (Yari Verschaeren, Hendrik Van Crombrugge, Hannes Delcroix et désormais Zeno Debast, visé par la sortie de Vanhaezebrouck). Un joueur a été une étoile filante sous le maillot des Diables. Il s’agit d’Elias Cobbaut. On n’inclut pas ici Landry Dimata, qui a décroché deux sélections sans être cependant aligné.

Sept, c’est quasiment autant que… tous les autres clubs de Pro League réunis. Anderlecht a fourni trois joueurs qui répondaient à un besoin impérieux chez Martinez : celui de rajeunir les cadres en défense. Malgré le pétard mouillé Cobbaut, le coach a cru bon de tester Hannes Delcroix, et il continue son expérimentation avec le jeune Debast. La Pro League ne déborde pas de profils de défenseurs centraux belges, et c’est un secteur où Anderlecht a fait éclore plusieurs joueurs ces dernières années.

Limbombe, Vanzeir, Kayembe : des étoiles filantes chez les Diables

Quatre joueurs ont effectué leurs débuts chez les Diables alors qu’ils portaient le maillot du FC Bruges. Il s’agit de Hans Vanaken, Charles De Ketelaere, Brandon Mechele et du très éphémère Anthony Limbombe. Si les deux premiers cités sont des valeurs sûres, Mechele ne fait partie que du groupe élargi (trois apparitions depuis 2019). Mais il a également été chercher des joueurs dans d’autres clubs. Pour trouver des solutions défensives, il a sélectionné Zinho Vanheusden (au Standard à l’époque), mais aussi Joris Kayembe (Charleroi) et Siebe Van der Heyden (Union Saint-Gilloise). Dante Vanzeir a lui aussi reçu du temps de jeu. De quoi récompenser les joueurs qui ont brillé individuellement au sein de leurs formations. Et du côté de La Gantoise, alors ?

Si Vanhaezebrouck s’attaque frontalement à Anderlecht, c’est peut-être parce qu’il estime que certaines sélections revêtaient un intérêt financier. Il explique : "Evidemment, pour un club tout cela est très intéressant. Si ton joueur devient soudainement un Diable rouge, sa valeur double ou triple en un rien de temps." Des joueurs comme Cobbaut, Dimata ou Doku ont quitté les Mauves rapidement après leur première sélection, validant potentiellement la thèse de Vanhaezebrouck.

Néanmoins, La Gantoise aussi a bénéficié des "sélections récompense" de Martinez : via Birger Verstraete, dont on oublierait presque qu’il a porté la vareuse des Diables à son époque gantoise avant d’être transféré en Bundesliga. Plus récemment, c’est Davy Roef qui a été sélectionné pour 'faire le nombre' au poste de gardien. Peut-être Vanhaezebrouck aurait-il espéré des sélections pour ses joueurs (De Sart, Castro-Montes) quand Gand cassait la baraque en fin de saison dernière ?

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous