Jupiler Pro League

Anderlecht s'impose face à Genk et remonte à la 4e place mais perd Verschaeren

Anderlecht - Genk : 11 décembre 2020 (1-0)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 déc. 2020 à 06:00 - mise à jour 11 déc. 2020 à 21:47Temps de lecture2 min
Par Jâd El Nakadi

Anderlecht s’est imposé 1-0 face à un Genk apathique ce vendredi en ouverture de la 16e journée de Pro League. Après une première période marquée par une nette domination anderlechtoise ainsi que par les sorties sur blessure de Yari Verschaeren et de Carlos Cuesta, c’est Anderlecht qui a ouvert méritoirement le score via Lukas Nmecha sur pénalty (59e). Les Mauves auraient pu inscrire plus de buts mais les attaquants ont péché à la finition. Suffisant pour s’imposer face aux Limbourgeois qui ne sont jamais réellement entrés dans la partie. Au classement, Anderlecht remonte provisoirement à la quatrième place du championnat et se retrouve désormais à 5 points du leader Genk.


>> A LIRE AUSSI : Dessers : "Anderlecht est l'équipe qui nous a posé le plus de problèmes tactiquement"

>> A LIRE AUSSI : Kompany après la victoire d'Anderlecht : "On devait gagner pour Yari"


 

Le résumé de la rencontre :

Avec sept victoires consécutives et le statut de leader, Genk se déplace à Anderlecht dans la peau du favori. Néanmoins, c’est bien le Sporting d’Anderlecht qui se montre le premier dangereux. Trois minutes suffisent à Yari Verschaeren, titulaire pour la deuxième fois de suite, pour se procurer une belle occasion. Idéalement servi dans le dos de la défense, le Diable rouge hésite entre le tir et le centre et manque finalement le cadre (3e). Cinq petites minutes plus tard, le gardien de Genk Danny Vukovic sauve les siens sur une frappe du jeune Hannes Delcroix qui avait surgi dans le rectangle (8e). Jusque-là inexistant, Genk réagit avec une tête de Paul Onuachu, meilleur buteur du championnat, sauvée sur la ligne par Matt Miazga (13e).

Les mauves montrent beaucoup d’envie et se créent à nouveau une belle opportunité, cette fois via Lukas Nmecha. Parti dans le dos de la défense, l’attaquant allemand manque son face-à-face avec Vukovic. Les Bruxellois, qui restent pourtant sur un 3 sur 12, mettent une grosse pression sur les Limbourgeois durant la première demi-heure, les hommes de John van den Brom n’arrivant pas à ressortir proprement.

Un fait de jeu va ensuite complètement changer le rythme de la rencontre. Dix minutes avant la mi-temps, Yari Verschaeren, auteur d’un bon début de match, reste au sol après un contact et doit malheureusement céder sa place à Michel Vlap. Peu après, c’est au tour du défenseur de Genk Carlos Cuesta de sortir sur civière après un choc avec Cullen, l’arcade sourcilière du Colombien ayant explosé. Depuis ces malheureuses blessures, les 22 acteurs ont du mal à reprendre le fil du match et se quittent sur un 0-0 à la pause.

La rencontre reprend avec un Anderlecht qui a repris du poil de la bête, Lukas Nmecha puis Michel Vlap tentent leur chance mais tirent à côté du but de Vukovic. Et à l’heure de jeu, Nmecha se voit (généreusement) accorder un pénalty qu’il va lui-même conclure : 1-0 pour Anderlecht, et c’est mérité. Genk n’y arrive pas, à l’image de Théo Bongonda qui est remplacé à dix minutes du terme par Luka Oyen. Les occasions se succèdent pour les Mauves, mais les joueurs de Vincent Kompany peinent à la finition. Francis Amuzu, très remuant aujourd’hui, offre un excellent ballon à Nmecha qui tire dans les bras de Vukovic (81e). Genk sort timidement de sa boîte en toute de fin de match mais il est trop tard, l’arbitre siffle la fin de la rencontre.

Loading...

Articles recommandés pour vous