Jupiler Pro League

Anderlecht s’incline à Zulte-Waregem au terme d’une soirée cauchemardesque et… franchement bizarre (3-2)

Zulte Waregem - Anderlecht : 20 octobre 2022 (3-2)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

20 oct. 2022 à 05:00 - mise à jour 20 oct. 2022 à 21:44Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Douche froide monstrueuse pour Anderlecht. Alors que les Mauves menaient au score à 10 minutes du terme, ils se sont écroulés en fin de match contre Zulte-Waregem, encaissant deux buts largement évitables, pour concéder leur 7e défaite, déjà, de la saison (2-3).

Une défaite cruelle, dans le fond comme dans la forme, pour des Anderlechtois volontaires mais beaucoup trop permissifs défensivement. Alors qu’ils avaient tout en main, les Mauves connaissent donc une nouvelle soirée cauchemardesque et plafonnent plus que jamais au classement. La preuve, le Sporting (16 points) est désormais plus proche de la dernière place (11) que du Top 4 (28 points au minimum).

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Avouons quand même, au passage, que malgré le score en trompe-l’œil, ce match aura été bizarre de bout en bout. La faute à une météo capricieuse, à un arbitrage… dépassé et à un VAR omniprésent. Peut-être trop, même.


Si vous voulez vous refaire le fil de la 1e mi-temps, on vous propose de vous replonger dans cet article. Dix minutes de temps additionnel, un but annulé mais transformé en pénalty, un carton rouge invalidé par le VAR, bref les 22 acteurs rentrent aux vestiaires, sur le score de 1-1, dans une incompréhension générale après… 55 minutes presque carnavalesques.

Malheureusement, la suite ressemble quasiment autant à une parodie footballistique. La faute à un ciel capricieux et à ces torrents de pluie qui s’abattent sur la pelouse, rendant la pratique du football quasiment impossible.

Heureusement pour lui, Felice Mazzu a procédé à deux changements à la mi-temps, Verschaeren et Amuzu étant montés au relais de N’Diaye et Stassin. Naviguant entre les gouttes et évitant les glissades, Amuzu trouve Verschaeren d’un long centre. Le petit format bruxellois remet intelligemment en un temps pour Diawara qui délivre les Mauves et plante son 1e but avec Anderlecht.

Et Gano surgit au bout de la nuit

Anderlecht s’incline à Zulte-Waregem au terme d’une soirée cauchemardesque et… franchement bizarre (3-2)

Et alors qu’on croit le scénario d’un match ubuesque gravé dans le marbre, Arnstad se fait stupidement exclure par le VAR pour un mauvais geste sur Tambedou. Subitement à 10 contre 11, les Mauves reculent au fil des minutes.

Et ce qui devait arriver arriva. Sur un corner, Sissako, inexplicablement seul, catapulte le ballon et trompe Van Crombrugge. 2-2, douche froide, au propre comme au figuré, pour des Bruxellois beaucoup trop permissifs défensivement. Les Mauves boivent même le calice jusqu’à la lie en encaissant un 3e but à la 95e minute, des oeuvres de l’ancien banni de Zulte, Zinho Gano.

Au bout de la nuit, et des dix minutes de temps additionnel, Anderlecht trébuche donc à Zulte, un peu à la surprise générale au vu du scénario de la 2e mi-temps. Et pointe désormais 12 points du Top 4. Et ce, après 13 petites journées…

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous