RTBFPasser au contenu
Rechercher

Anderlues : un conseil communal sans la nouvelle bourgmestre et une saga qui n'en finit pas

La nouvelle bourgmestre d'Anderlues Virginie Gonzalez et son groupe politique ont décidé de boycotter le conseil communal
01 déc. 2020 à 21:13Temps de lecture2 min
Par Gregory Fobe

La situation politique à Anderlues reste très tendue. Pour rappel, l’ancien bourgmestre Philippe Tison a décidé de se consacrer à son mandat de député. Il a été remplacé à la tête de la commune par sa compagne Virginie Gonzalez. Un choix très critiqué par l’opposition qui estime que cette nomination n’a pas été faite dans les règles de l’art. Elle a donc décidé d’introduire un recours en annulation devant le Conseil d’Etat. C’est dans ce contexte explosif qu’un conseil communal s’est tenu hier soir; sans la nouvelle bourgmestre qui a décidé avec son groupe politique de le boycotter.

Virginie Gonzalez ne digère pas ce recours déposé par le groupe d’opposition Anderlues J’y Crois (AJC). Concrètement, le Conseil d’Etat doit décider si la demande d’annuler cette nomination est recevable et surtout si, dans l’attente d’une décision sur le fond, la nouvelle bourgmestre doit être ou non suspendue de ses fonctions. Ce dernier scénario impliquerait le retour de Philippe Tison à la tête de la commune ce qui, soit dit en passant, ne ferait pas l'affaire de l’opposition.

Virginie Gonzalez a également décidé de ne pas siéger estimant que le seul point mis à l’ordre du jour de ce conseil communal par l’opposition était " sans intérêt et surréaliste ". Le groupe AJC proposait un collège communal composé de trois de ses membres, de trois conseillers dissidents récemment éjectés du groupe socialiste anderlusien et de Virginie Gonzalez elle-même qui du même coup restait donc à la tête de la commune mais sans aucun allié pour gouverner.

Hadrien Polain le chef de groupe de l’opposition estime que son recours devant le Conseil d’Etat est légitime et que la désignation de Virginie Gonzalez aurait dû faire l’objet d’un avenant au pacte de majorité… L’ambiance est donc très tendue voire exécrable. " Refusant de monter dans la majorité avec des parvenus ", le groupe AJC espère que d’autres conseillers socialistes jusqu’ici fidèles à la bourgmestre retourneront leurs vestes et rejoindront les dissidents de Rudy Zanola avec lequel il est prêt, dit-il, à mener un projet constructif pour Anderlues. De son côté, la commune a engagé maître Bourtembourg, avocat renommé en droit public et administratif. Virginie Gonzalez reconnaît que cette aide à un prix et qu’il s’agit d’une dépense importante à charge des citoyens mais elle estime ne pas avoir le choix dans le contexte actuel.

Sur le même sujet

Un député socialiste visé dans une enquête pour corruption

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous