RTBFPasser au contenu
Rechercher

La couleur des idées

André Versaille autour de Molière : "loin de brider un auteur, les contraintes le forcent à pénétrer plus profondément son sujet"

André Versaille

Ce samedi dans la Couleur des Idées, Pascale Seys reçoit un spécialiste du Grand Siècle et du Siècle des Lumières, André Versaille. Il prépare l’édition de l’intégrale du théâtre de Molière chez Bouquins-Laffont (à paraître en 2022) et vient de publier aux Presses de la Cité un roman intitulé Armande ou le chagrin de Molière dans lequel il prend le point de vue d’une femme, Armande Béjart, regardant Molière depuis le lit qu’ils partagent bon an mal an et des coulisses des plateaux de théâtre.

Cette émission spéciale Molière s’inscrit dans le cadre de l’hommage que la RTBF rend aux arts de la scène du 21 au 27 février sur toutes ses plateformes. Rappelons qu’elle coïncide également de peu avec le 400e anniversaire de la naissance de Molière puisqu’il serait né le 15 janvier 1622, rue Saint-Honoré à Paris, sous le nom de Jean-Baptiste Poquelin. Génie des planches et de l’écriture pour les scènes sous le règne de Louis XIV, le monde entier l’a commémoré à cette occasion.

Chercher la femme

Cela fait près de quinze ans qu’André Versaille s’intéresse de près à Molière, à son œuvre comme à sa vie. On dit souvent que "derrière chaque grand homme il y a une grande femme". André Versaille est donc parti à la recherche de la femme qui se cache derrière Molière. Dans son cas, il y en a deux : son épouse, Armande Béjart et sa belle-mère, Madeleine, qui a entretenu des relations avec son gendre bien avant que les liens du mariage ne l’unissent à sa fille. Madeleine et Molière n’ont que quatre ans d’écart, elle est une actrice reconnue dont il tombe amoureux. Leur liaison se couple d’une relation professionnelle. Madeleine joue un rôle décisif dans le parcours de Molière, le poussant à devenir comédien. "Elle comprend avant même Molière ce qu’il est", nous confie André Versaille. Alors même que Madeleine et Molière ne sont plus amants, Madeleine continue à occuper une place prépondérante dans la vie de Molière. Elle est en quelque sorte la personne de référence, seule actrice de la troupe de Molière à pouvoir choisir ses rôles.

Face à la mère, il y a la fille : Armande Béjart. De vingt ans la cadette de Molière, elle a très mauvaise réputation car elle aurait rendu Molière malheureux du fait de ses multiples infidélités, d’où le titre qu’André Versaille a choisi pour son livre dont elle est la narratrice.

« A force de tenter de la comprendre, Armande avait fini par me devenir familière »

Pour Armande ou le Chagrin de Molière, André Versaille a décidé de s’éloigner du travail de l’historien, ne disposant pas d’assez de sources. Face au " silence de mauvais aloi" observé par l’Histoire, André Versaille a choisi d’endosser le rôle du romancier, décidé à percer à jour la psychologie d’une femme, Armande. La vue du Molière d’Ariane Mnouchkine donne à André Versaille "l’impulsion ultime nécessaire pour passer à l’écriture de ce roman". Dans sa préface, il écrit :

J’avais été impressionné par la liberté qu’elle avait prise dans son film, en "inventant" toute la première partie de l’histoire du dramaturge : son enfance, puis les années de pérégrination de la troupe en province sur lesquelles nous savons si peu de chose. Ces inventions m’avaient semblé tellement justes qu’elles m’ont encouragé à "créer" le personnage d’Armande Béjart. 

Une fois l’élan donné, il restait à l’écrivain à décider "de la forme littéraire à adopter". Il écarte l’idée d’une biographie romancée puis des Mémoires. Il va finalement opter pour la forme du journal intime secret. Toutefois, ce journal s’adresse à Jean-Baptiste. Le souvenir du Journal d’Anne Frank où celle-ci a pour interlocutrice Kitty, son amie imaginaire, conduit André Versaille dans cette direction. Ce choix impose une contrainte à l’auteur : de toute évidence Armande ne peut pas dire à Molière ce qu’il sait déjà, c’est donc à partir de ses réactions qu’on comprendra ce que Molière fait. Grâce au journal, la diariste s’interroge : Qui était Molière ? Est-elle passée à côté de lui ? Vingt-six après sa mort, Armande Béjart, alors âgée de 58 ans et au crépuscule de la vie, tente de comprendre qui était son époux.

Un entretien mené par Pascale Seys à écouter ci-dessous ce samedi 19 février dès 11 heures.

La couleur des idées

Andre Versailles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Et en bonus :

Dimanche 20 février à 15h sur la Une retrouvez Argan, Toinette et les personnages du Malade Imaginaire, pièce culte s’il en est, dans une captation réalisée au Théâtre Le Public. Et le mardi 22 février à 20h35, rendez-vous sur la Trois qui diffuse Brulez Molière, un téléfilm de Jacques Malaterre dans lequel vous retrouverez Molière, Louis XIV et Armande Béjart !

Sur le même sujet

Rosa Bonheur, 1898 : "Je n’ai jamais consenti à aliéner ma liberté sous aucun prétexte"

La couleur des idées

Molière : Lully et Charpentier ne sont pas les seuls à avoir mis en musique les comédies de Molière

L'odyssée

Articles recommandés pour vous