RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Andreas Skov Olsen, l’arme insoupçonnée du Club Bruges, décisif toutes les 47 minutes

Il était la recrue inattendue du mercato hivernal du Club Bruges. Et en cinq matchs, il s’est érigé comme la plus grande menace du champion de Belgique en titre. Andreas Skov Olsen a martyrisé la défense de Seraing samedi soir en inscrivant un triplé assorti d’un assist. De quoi démontrer que dans leur lot de transferts pas toujours réussis, les Blauw & Zwart peuvent toujours sortir une excellente pioche.

L’arrivée d’Andreas Skov Olsen pour 7M€ durant le mercato hivernal répondait à un besoin impérieux chez Alfred Schreuder. Soucieux d’instaurer une nouvelle dynamique dans le jeu brugeois, le tacticien néerlandais a décidé de changer l’animation brugeoise et de l’installer dans un 3-5-2 bien précis. Seul problème, comment occuper les flancs de ce 3-5-2 ? Considérant que Clinton Mata est plus précieux à droite du trident défensif, le FC Bruges se trouve bien dépourvu au poste d’ailier droit. Ni Kamal Sowah (prêté), ni José Izquierdo (retour de prêt), ni Ignace Van der Brempt (vendu pendant l’hiver à Salzbourg) ne s’y sont installés de manière pérenne. C’est ainsi que débarque Andreas Skov Olsen. Un nom qui a quelques familiarités pour les suiveurs du championnat italien. A 22 ans, il a déjà deux saisons et demie de Serie A derrière lui, avec à la clé une septantaine de matchs disputés du côté de Bologne et une réputation d’esthète.

"Le plus grand espoir du football danois"

Considéré un temps comme le plus grand espoir du football danois, Skov Olsen prend la tangente cet hiver. A la suite d’un début de saison peu abouti dans le nord de l’Italie, il voit ce transfert à Bruges comme une possibilité d’évolution rapide : assuré de jouer le titre avec la Ligue des champions qui pourrait s’ensuivre, le garçon sait qu’il a plus de facilité à développer son football dans la Venise du nord que dans le ventre mou de la Serie A. Véritable provocateur balle au pied, capable de jouer des deux pieds (il est gaucher mais évolue sur le flanc droit), il a des atouts énormes à faire valoir. En cinq matchs disputés avec les Brugeois, il a déjà été décisif à huit reprises ! Il a un pied dans un but toutes les 47 minutes en championnat. De quoi donner le sourire à la direction brugeoise qui n’a pas pu compter sur un Charles De Ketelaere en forme ces dernières semaines (blessure à l’épaule) et qui doit se résoudre à voir Noa Lang proposer des prestations de plus en plus anonymes.

Articles recommandés pour vous