Angelina Jolie : son "sosie" iranien condamné à 10 ans de prison pour ses photos

Angelina Jolie : son "sosie" iranien condamné à 10 ans de prison pour ses photos

© - - AFP

16 déc. 2020 à 08:00Temps de lecture2 min
Par RTBF Tendance

Sahar Tabar, de son vrai nom Fatemeh Khishvand, a été condamné la semaine dernière pour corruption de jeunes et manque de respect à la République islamique, selon The Guardian. Elle passera les 10 prochaines années en prison, selon le journaliste et activiste iranien Masih Alinejad.

Loading...

Tabar, dont on ne connaît pas l’âge exact mais qui aurait entre 19 et 23 ans, est devenue célèbre en 2017 avec des photos qui la représentaient en version zombifiée d’Angelina Jolie.

La toile s'est rapidement enflammée car tous pensait que les images étaient le résultat d’une chirurgie plastique extrême. Cependant, la jeune iranienne a expliqué plus tard qu’elle avait créé cet effet très (trop?) impressionnant grâce à du maquillage et un logiciel de retouche photo.

Izi News / Un sosie raté de star est envoyé en prison pour blasphème

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Même si ce n'était que du maquillage, ces photos ont rapidement fait d'elle une star des réseaux (elle avait 486.000 abonnés sur Instagram avant que son compte ne soit fermé). Une star beaucoup moins appréciée dans son pays d'origine, où elle a finalement été arrêtée fin 2019 en Iran suivant les lois de décence publique. Elle a été accusée de corruption de jeunes et de manque de respect à la République islamique.

Tabar a avoué ses supposés crimes à la télévision d’État iranienne en octobre 2019, puis a plaidé pour sa libération au printemps 2020. Ses remords télévisés ont suscité beaucoup de sympathie de la part du public iranien mais pas suffisamment pour lui éviter la prison.

Angelina Jolie : son "sosie" iranien condamné à 10 ans de prison pour ses photos
Angelina Jolie : son "sosie" iranien condamné à 10 ans de prison pour ses photos © - - AFP

Le rapport, mentionné par The Guardian, décrit Tabar comme "une victime avec une personnalité et un état mental anormaux" qui recherchait la "vulgarité" sur les réseaux sociaux. Des dossiers médicaux suggéraient également qu’elle avait une maladie mentale, avec des antécédents en hôpitaux psychiatriques. Une situation qui rend cette peine de 10 ans encore moins compréhensible.

Ses avocats ont demandé sa libération sous caution et ont souligné son jeune âge au moment où elle avait commis les infractions alléguées. Des arguments qui n'ont pas été entendus.

Tabar a appelé l’actrice Angelina Jolie à faire campagne pour sa libération, en disant : "La République islamique a une histoire d’oppression des femmes. Nous devons être unis contre cet apartheid de genre."

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Sur le même sujet

Chuck Norris a souhaité une bonne année 2021 aux Corses

Voyages

Comment créer et poster son Best Nine 2020 sur Instagram ?

High tech

Articles recommandés pour vous