RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sous couverture

Anne-Sophie Delcour et Thierry Bellefroid : Portrait croisé du nouveau duo à la barre de Sous Couverture

Elle est la fille de Tchantchès et Nanesse. Il est né à Uccle, en "Bruxellie"… Elle a 35 ans, il en a 54. Elle, c’est Anne-Sophie Delcour, lui, c’est Thierry Bellefroid. C’est le nouveau duo de présentation de Sous couverture 2.0 comme le dit, sourire en coin, Thierry.

Lecteurs compulsifs ou occasionnels, ce vendredi 18 septembre, à 22 heures sur La Trois, c’est enfin le retour de Sous couverture, le magazine littéraire de la RTBF. C’est avec enthousiasme que le nouveau binôme se confie, en évoquant entre autres ses goûts côté lecture mais aussi la nouvelle version de votre magazine…

Pour la fille de Meuse qu’est Anne-Sophie, "Un livre… c’est un voyage immobile ! Ça fait très poésie de comptoir mais c’est vrai. Ça me fait voyager sans décalage horaire, sans empreinte carbone donc c’est tout bénef ! J’ai une petite obsession pour les livres de décryptage en sociologie et en psychologie. Ça me donne l’impression biaisée de mieux apprivoiser mes névroses mais ça fait peur aux copains qui viennent manger à la maison. Sur ma table de salon, traînent en ce moment même : ʺAltruistes et psychopathes : leur cerveau est-il différent du nôtre ?ʺ, l’irrésistible ʺ2069ʺ de Josselin Bordat qui parle avec humour du sexe du futur ou encore ʺLes marchandises émotionnellesʺ d’Eva Illouz, qui parle de notre quête illusoire d’authenticité…"

Et pour Thierry-l’inconditionnel-de-lecture, "C’est très difficile d’évoquer mes goûts parce que je n’ai pas de genre, en fait, j’aime tous les genres, y compris d’ailleurs des genres dont certains de mes collègues se sont fait la spécialité, comme Michel. Je n’ai rien, absolument rien, contre des genres comme la science-fiction, comme le fantastique… Celui qui me parle le moins, je pense, c’est la fantasy, encore qu’en bande dessinée, je l’aime bien. Je le trouve souvent exagérément long en littérature, c’est ce qui me gêne. Sinon, ce qui me plaît c’est d’être happé, c’est d’entrer dans un univers, ou dans une écriture, ou dans une vision du monde et de me rendre compte que je ne pourrai en ressortir que quand j’aurai terminé le livre ça, c’est ce qui m’excite, c’est que le livre m’emprisonne. Je m’extrais du monde jusqu’à la conclusion, jusqu’à la dernière page."

On va vraiment aller dans un maximum de directions pour parler de l’actualité du livre et aussi de tous les livres, ça a toujours été la philosophie de toutes les émissions que j’ai faites...

Thierry a accepté de lever une part du voile de ce que sera votre nouveau rendez-vous du vendredi soir : "On ne sera plus à l’hôtel Métropole qui malheureusement, et ça nous rend bien tristes, a fait faillite suite à la crise du Coronavirus. Pour cette nouvelle saison, on sera dans une bibliothèque, très belle d’ailleurs, très cosy, une ambiance assez feutrée, avec un invité principal qu’on verra deux fois dans l’émission, pour deux rubriques différentes. Et puis, un second invité, mon coup de cœur belge de la semaine. On retrouvera bien entendu les chroniqueurs qu’on a connus les saisons précédentes : Michel Dufranne, Marie Van Cutsem, Gorian Delpâture et Lucile Poulain. Désormais, ils seront eux aussi devant leur bibliothèque ! Ce sera une émission assez rythmée dont la plupart des séquences vont tourner autour de 6 minutes, des séquences très diverses. On va vraiment aller dans un maximum de directions pour parler de l’actualité du livre et aussi de tous les livres, ça a toujours été la philosophie de toutes les émissions que j’ai faites."

Anne-Sophie ajoutera aussi son grain de sel : "Je vais préparer une mini biographie sur l’invité de la semaine afin de donner aux spectateurs les deux, trois infos importantes à retenir. Nous l’interviewerons ensuite en binôme avec Thierry d’une part sur son livre et d’autre part, sur la culture au sens large. Enfin, j’y aurai aussi mon petit espace de liberté que j’ai appelé "SUPERCHERIE : comment parler d’un livre que vous n’avez pas lu". Du décryptage pop et décontracté."

"Lorsque que l'on m'a contactée pour présenter l'émission, je suis tombée des nues. J’aime lire, je suis curieuse, bosseuse et puis surtout j’aurai à mes côtés Thierry, l’homme qui pourrait foutre des complexes à une encyclopédie !"

De toute évidence, ce nouveau duo détonant à la tête de Sous couverture fera de ce rendez-vous, un feu d’artifice !

Articles recommandés pour vous