Jupiler Pro League

Anthony Morris : "On se procure des occasions face à l’équipe donnée favorite. On va utiliser ça mercredi"

© Tous droits réservés

L’Union Saint-Gilloise a été battue par le Club de Bruges 0-2 et perd donc la première place du championnat. Pourtant, Anthony Moris, le gardien de l’Union aura vécu une après-midi relativement calme.

Il y a des matches où les choses ne tournent pas en votre faveur. Alors qu’il n’a pas été beaucoup mis à contribution, Anthony Moris a vu ses filets trembler par deux fois alors que ceux de Simon Mignolet sont restés intacts.

"C’est dur à encaisser, mais ça fait partie du football et de l’apprentissage. Ce qui est bien, c’est que dans trois jours, on a de nouveau un match et il faudra vite tourner le bouton et se concentrer car on doit faire un résultat à Bruges", commence par expliquer Anthony Moris au micro d’Eleven Pro League.

Malgré la défaite, le portier pointe du doigt les points positifs et est déjà focus pour le match de mercredi : "Les PO, ça se joue sur des détails. On est battu par l’efficacité aujourd’hui, mais je ne veux pas parler de la défense. Leur premier but est beau, mais c’est la seule occasion qu’il se crée pendant tout le match. Défensivement, on a encore fait un gros match. On ne peut pas en vouloir à nos attaquants. Ce qui est bien, c’est qu’on se procure déjà des occasions face à une équipe qui est donnée favorite depuis le début de saison. On va donc utiliser ça pour le déplacement mercredi à Bruges."

Si l’Union s’est procurée pas mal d’occasions, c’est le second match de suite dans ces PO qu’elle ne marque pas. Pas de quoi cependant inquiéter le portier unioniste.

"L’Union grandit encore et encore. On apprend. Si on avait déjà un peu plus de bouteille, on mettrait plus d’occasions. Mais il ne faut pas oublier non plus la saison. Le plus important, c’est de se créer des occasions et on doit s’appuyer là-dessus pour aller à Bruges. On reste positif et je suis sûr que le groupe a le mental pour aller à Bruges et faire quelque chose."

Mercredi, les hommes de Felice Mazzu vont tout donner et jouer le tout pour te tout. Et même s’il n’avait pas gagné lors de la phase classique, l’Union avait failli l’emporter. Et pourra compter sur le soutien de supporters qui vont se déplacer en nombre pour se faire entendre.

"Le public, ça fait partie de l’Union. On ne peut que les remercier d’être derrière nous. Il nous reste trois matches pour être heureux en fin de saison", conclut Anthony Moris.

Sur le même sujet

Simon Mignolet : "l'Union a eu les meilleures occasions, mais l'expérience a fait la différence"

Jupiler Pro League

Le FC Bruges s'impose à l'Union (0-2) et prend la tête du championnat, Vanzeir manque un penalty

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous