Les Choix de Musiq3

Antonio Pappano enregistre la Messa di Gloria de Gioacchino Rossini

© Tous droits réservés

07 oct. 2022 à 02:07Temps de lecture1 min
Par Nicolas Blanmont

Alors que son Stabat Mater ou sa Petite Messe Solennelle (version de chambre originale ou version avec orchestre) sont régulièrement enregistrés, la Messa di Gloria de Rossini reste, curieusement, loin des radars discographiques : Neville Marriner l’avait gravée il y a trente ans pour Philips et, depuis, plus rien ou presque.

Cet ostracisme vient-il de ce que cette œuvre composée à Naples en 1820 a été longtemps considérée comme perdue avant d’être retrouvée dans les années 70 ? Ou de ce qu’elle ne comporte pas toutes les parties ordinaires d’une messe, mais trois Kyrie et six Gloria (d’où son titre) ? Ou enfin – comme certains le dirent à l’époque – de ce qu’elle n’est pas assez religieuse ? Pour ne pas dire trop proche de l’opéra, Rossini ayant été accusé de réutilisation d’extraits des ouvrages lyriques qu’il composait en parallèle. On se souvient que la même chose fut dite quelques années plus tard du Requiem de Verdi, qualifié d’opéra en robe de bure…

Peu importe en fait ! La musique est joliment écrite, jubilatoire même, et elle réjouira les amateurs de bel canto romantique italien. Surtout servie comme ici avec verve et rigueur par Antonio Pappano, dirigeant ses troupes de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome et une belle brochette de solistes, parmi lesquels rien moins que Lawrence Brownlee et Michael Spyres pour les parties de ténor.

CD Warner Classics

Ecoutez un extrait

Loading...

Tentez de remporter un exemplaire

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous