Initiatives locales

Apaiser et soigner par la culture, une pratique qui arrive chez nous

© Getty Images

En Belgique, des études récentes montrent que le nombre de personnes atteintes de démence est monté à 200.000 dont 140.000 patients Alzheimer, soit près de 70%. Un chiffre qui devrait continuer à augmenter dans les prochaines années avec le vieillissement de la population belge.

À défaut de remède, améliorer la qualité de vie de ces patients est devenu une priorité pour certaines institutions. À Charleroi, le Musée de la Photographie a ouvert ses portes pour une visite guidée sur mesure qui permet, au travers des photos, de faire travailler la mémoire de ses visiteurs du jour.

" On se rend compte souvent que les personnes atteintes de la maladie se souviennent très bien de leur passé ", explique America Parra Smart, la responsable du service éducatif du Musée de la photographie, à Télésambre" C’est surtout le passé proche qui leur fait défaut. Donc, on leur demande s’ils se souviennent de la rue de la Montagne dans les années 80. C’est vraiment un exercice de recherche dans la mémoire. "

>> Retrouvez le reportage complet de Télésambre : " Ils sont beaucoup plus épanouis "

Le Musée de la photo ouvert aux malades d’Alzheimer pour stimuler leur mémoire

Une prescription muséale

Aller au musée pour se soigner. L’idée a fait son bout de chemin et les bienfaits d’une telle pratique s’observent dans plusieurs études. Katherine Cotter et James Pawelski, deux chercheurs de l’université de Pennsylvanie, ont examiné plus d’une centaine de publications scientifiques traitant du sujet et ils ont constaté que le contact avec des œuvres d’art réduit considérablement l’anxiété et le stress.

La " muséothérapie " a aussi fait ses preuves dans la prévention et la prise en charge des patients souffrant de démence. Une équipe de chercheurs australiens et sud-africains a ainsi découvert que les thérapies culturelles permettent de lutter contre la dépression chez eux. Dans cette optique, l’association Médecins francophones du Canada a permis à ses membres d’envoyer gratuitement leurs patients souffrant de dépression, de diabète ou de maladies chroniques au Musée des beaux-arts de Montréal.

Aussi en Belgique

Le concept s’est développé… jusqu’à arriver chez nous. Dans un projet pilote, mis en place en collaboration avec la ville de Bruxelles, le personnel médical du service psychiatrique du CHU Brugmann peut désormais prescrire une visite au musée. Une prescription muséale et gratuite. " Ça me relaxe, j’apprends les choses que je ne connaissais absolument pas. Ça m’inspire pour mes dessins ", explique Émilie Mairesse, patiente au CHU Brugman, au micro de BX1.

C’est Vincent Lystygier, médecin responsable de l‘hôpital de jour psychiatrique au CHU, qui lui a prescrit cette visite. " Ça permet d’être à nouveau en contact avec des émotions positives. C’est aussi une façon de reprendre sa place d’un point de vue social. "

>> Retrouvez le reportage complet de BX1

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous