RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Matière grise

Apprendre le piano grâce à des gants high tech ?

L’être humain va-t-il fusionner avec la machine ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 mars 2022 à 14:58 - mise à jour 02 mars 2022 à 15:11Temps de lecture4 min
Par Elisabeth Mol

On a tous à l'esprit RoboCop et autres personnages de fiction surpuissants, mi-hommes, mi-machines : le fantasme d’une humanité augmentée pourrait-il devenir un jour réalité ? Des recherches scientifiques étonnantes montrent en tout cas qu’avec la révolution numérique, il devient possible d’améliorer sensiblement les capacités de l’être humain grâce aux machines.

Des gants profs de piano !

Aux États-Unis, un laboratoire a mis au point des gants peu ordinaires : basés sur la mémoire musculaire, ils sont bardés de petits moteurs vibratoires qui stimulent et entraînent les muscles des mains à pratiquer une activité qu’elles n’avaient jamais faite auparavant. Par exemple, jouer du piano. En enfilant ces gants, on peut ainsi apprendre à jouer une séquence bien précise, sans fournir d’effort particulier : en fait, ces gants hypertechnologiques créent une nouvelle mémoire musculaire qui va s’imprimer dans le cerveau.

Une fois les gants enlevés, le cerveau du patient se souvient et ses mains parviennent à reproduire les gestes appris. Une personne totalement novice pourra ainsi reproduire L’Ode à la joie de Beethoven après un minimum d’entraînement, sans bien sûr atteindre la virtuosité d’un grand pianiste ! Et ce développement de la motricité fine ne se limite pas à la musique : il peut notamment aider à la rééducation des personnes victimes d’un AVC, ou pour améliorer la dextérité des chirurgiens appelés à réaliser des opérations délicates.  

Télépathie assistée par ordinateur

Au-delà de cette innovation, est-il carrément possible de connecter notre cerveau directement aux machines pour le rendre plus performant, au point de pouvoir lire dans les pensées ? Une équipe de neuroscientifiques de l’université de Washington est en passe de réussir cet exploit : dans leur laboratoire, ils s’attèlent à développer un système de télépathie assistée, fondé sur des principes scientifiques.

L’expérience est simple : un volontaire A joue à un jeu vidéo, en apparence classique, sauf que ses mains restent totalement immobiles ; grâce à un casque à électroencéphalogrammes, son cerveau est directement relié à l’ordinateur. Celui-ci capte ses ondes cérébrales et interprète ses intentions de jeu : par exemple, faire aller le personnage vers la gauche ou vers la droite. Dans une autre pièce se trouve un deuxième volontaire, le volontaire B, lui aussi branché à un ordinateur par un autre type de casque. Celui-ci va déchiffrer les intentions envoyées par le volontaire A et les traduire en impulsions électriques dans le cerveau du volontaire B.

Ce dernier a une souris à sa disposition, mais il n’a absolument aucune vision sur le jeu vidéo. Pour faire avancer le jeu, le volontaire B va ainsi faire bouger la souris vers la droite ou vers la gauche en étant uniquement guidé par les pensées de son partenaire. Via la machine, les deux joueurs communiquent donc directement de cerveau à cerveau ! Autrement dit, l’ordinateur utilise les pensées du volontaire A pour contrôler la main du volontaire B…

À mesure qu’il se concrétise, ce début de fusion entre homme et machine peut en faire rêver certains et faire peur à d’autres. S’il permettra sans doute la mise au point de technologies utiles pour l’être humain, il devra aussi être pensé dans un cadre juridique strict pour éviter les dérives…

Apprendre le piano avec des gants high-tech ?
Apprendre le piano avec des gants high-tech ? Janiecbros, Getty Images

Retrouvez Matière Grise sur Auvio ou en télé tous les mercredis (23h00) sur La Une.

Rediffusions les samedis (23h00) et dimanches (8h30) sur La Une.

Matière Grise, le magazine de la curiosité, qui fait réfléchir sans même y penser !

Articles recommandés pour vous