Info

Après deux ans de fermeture, les touristes de nouveau bienvenus en Australie

21 févr. 2022 à 16:55Temps de lecture2 min
Par Grégory Plesse

Depuis quelques heures, les frontières de l’Australie sont de nouveau ouvertes aux touristes, pour la première fois depuis le 20 mars 2020. Après avoir passé près de deux ans coupés du monde et surtout, de leurs clients, les professionnels du tourisme se félicitent de pouvoir les accueillir à nouveau… Sans s’attendre non plus à un rebond immédiat de leur activité. Grégory Plesse, notre correspondant en Australie, s’est rendu sur le lieu le plus touristique du pays, Circular Quay, cette promenade en front de mer au bout de laquelle se dresse le célèbre opéra de Sydney.

Le bruit des vagues et le cri des mouettes : depuis bientôt deux ans c’est à peu près la seule chose qu’on entend depuis l’esplanade de l’Opéra. Au grand dam de David, qui, à deux pas de là, gère une boutique vendant des pierres précieuses australiennes. Le retour des touristes, c’est pour lui – comme pour tous les commerçants du quartier -, la fin d’une longue traversée du désert…

"J’ai l’impression d’être un agriculteur de l’outback (arrière-pays australien, connu pour être très aride, ndlr) après dix ans de sécheresse, qui voit enfin un nuage arriver et la pluie tomber… Quand le premier vol de touristes va arriver, je vais sortir nu et me mettre à genoux, comme le font les paysans !"

Dans la boutique de souvenirs voisine, Fayad a lui dû opérer des changements drastiques pour survivre à cette diète touristique. "On a dû fermer notre magasin pendant six mois, puis à la réouverture, on l’a transformé en épicerie. Comme les touristes s’apprêtent à revenir, on est en train de le reconvertir en magasins de souvenirs."

Au premier jour de la réouverture des frontières, ils sont pour l’instant encore peu nombreux dans sa boutique. Tout simplement parce que le nombre de vols internationaux vers l’Australie, qui ne s’est rouvert au monde qu’au mois de novembre, reste très limité. 56 vols internationaux ont ainsi atterri à Sydney ce lundi, très loin encore des 300 en moyenne qui s’y posaient quotidiennement avant la pandémie.

Et puis, il y a la crainte que la rigidité affichée par les autorités australiennes dans sa gestion de la pandémie décourage certains voyageurs potentiels. C’est l’avis que nous a donné Mason. Il est water taxi et ne s’attend pas à crouler sous les demandes de balades en bateau sur la baie de Sydney avant encore de nombreux mois.

"Les touristes reviendront. Mais ça va prendre du temps. Le pays a été longtemps coupé du monde et sa politique sanitaire, comme les règles de quarantaine par exemple, est mal connue du public."

Autre frein à la relance du secteur, qui a rapporté près de 40 milliards d’euros en 2019, les contraintes de déplacement qui pèsent toujours sur les deux principaux réservoirs de touristes en Australie : la Chine et la Nouvelle Zélande, soumis lors de leur retour au pays à une quarantaine.

Pour les autres, il y a deux conditions à respecter pour venir en vacances en Australie : avoir reçu au moins deux doses de vaccin anti Covid et présenter un test négatif avant d’embarquer.

Sur le même sujet

Un décès et dix personnes portées disparues dans des inondations à l'est de l'Australie

Monde

Coronavirus en Australie : le pays rouvre ses portes après deux années de fermeture

Coronavirus

Articles recommandés pour vous