Guerre en Ukraine

Après l'huile de tournesol et la sauce sriracha, au tour du pois chiche d'être touché par la guerre en Ukraine

Aux Etats-Unis, le prix des pois chiches flambe de 12% en un an.

© Tainar / Getty Images

18 juil. 2022 à 12:12Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alice Dulczewski

Dans le houmous, mais aussi pour remplacer les blancs en neige, ou sinon en farine pour un régime sans gluten... Le pois chiche est bien plus essentiel qu'on ne le pense. Malheureusement, compte tenu de la guerre en Ukraine, les approvisionnements s'amenuisent et les prix sont appelés à augmenter.

Après l'huile de tournesol, les graines de moutarde, le café ou encore la sauce sriracha, c'est au tour du pois chiche de faire les frais d'une pénurie - ou en tout cas d'un amenuisement des stocks. D'après la Global Pulse Confederation, qui représente les différents acteurs de la filière des légumineuses, la production devrait diminuer de 20% cette année. En cause : la guerre en Ukraine. Parce qu'on n'en avait sans doute pas conscience, mais la Russie est exportatrice de pois chiches. Un marché qui est logiquement remis en question par les sanctions imposées en réponse au conflit en Ukraine. La Russie compte pour un quart du marché total du pois chiche. 

Houmous plus cher

On pourrait donc se rassurer en comptant sur la production américaine, mais c'était sans compter sur les caprices du ciel. Au cours des deux dernières années, les réserves ont chuté de 10% en raison de conditions météorologiques non favorables à la culture du pois chiche, notamment la sécheresse. Les agriculteurs ont ainsi préféré planter du blé ou du maïs qui leur assuraient davantage de revenus. 

Résultat, les prix du pois chiche sont en hausse. Aux Etats-Unis, les bocaux coûtent 12% plus cher qu'en 2021, d'après les données du cabinet NielseniQ. L'augmentation se chiffre même à 17% si l'on compare à la période avant la pandémie. En conséquence, des produits à base de pois chiche sont plus onéreux ; l'exemple  type étant le houmous, qui se vend 6,9% plus cher qu'en 2019

Sur le même sujet

L'huile d'olive bientôt en rupture de stock ou impayable ?

Cuisine

Guerre en Ukraine : c’est l’huile de colza qui est principalement utilisée comme substitut à l’huile de tournesol

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous