RTBFPasser au contenu
Rechercher

Mobilité

Après les SUV, la Chine mise sur de petites sportives électriques abordables

La Qiantu K20 affiche un prix imbattable mais ne sera malheureusement pas, sauf surprise, distribuée en Europe.
21 juin 2022 à 08:30Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

Ces dernières années, plusieurs constructeurs chinois se sont implantés en Europe, proposant notamment des SUV à prix cassés. Désormais, c’est sur le terrain des berlines et des petites sportives qu’ils pourraient venir concurrencer les constructeurs occidentaux.

A l’image de Qiantu, qui vient de présenter un nouveau modèle à la fois performant et endurant, vendu en Chine à partir de l’équivalent de 12.000 euros seulement.

Les constructeurs chinois sont aujourd’hui les maîtres de l’électrique bon marché, avec une gamme de plus en plus large de modèles à prix bas sur lesquels aucun autre constructeur ne peut aujourd’hui s’aligner. Le seul problème, pour eux comme pour les consommateurs qui souhaiteraient en profiter, c’est qu’encore très peu de voitures s’exportent.

Qiantu Motor vient de créer une petite sensation avec la sortie, en Chine, de la K20, une compacte sportive de 218 ch, capable d’atteindre les 100 km/h en moins de 5 secondes et qui affiche une autonomie de près de 500 km. Vendue selon les versions entre 12.000 et 20.000 euros, elle n’a pas d’équivalente dans le monde à ce prix. Actuellement disponible en précommande, elle devrait être livrée à ses tout premiers acheteurs d’ici la fin de l’année. Reste à savoir si Qiantu se décidera à investir d’autres marchés, avec ce modèle ou d’autres à venir.

L’un des premiers constructeurs chinois à venir s’établir en Belgique avec ses SUV électriques est Aiways. Mais d’autres constructeurs, encore méconnus pour la plupart du grand public, s’apprêtent à déferler sur le marché européen, avec des modèles bien rodés en Chine et accessibles à des prix très compétitifs. C’est le cas du groupe Great Wall Motor, mais aussi de BYD, NIO ou encore XPeng. Autant de constructeurs désireux de venir investir le marché européen. Aujourd’hui, une bonne dizaine de marques chinoises sont distribuées en Europe.

Articles recommandés pour vous