Regions Liège

Après quatre ans de chantier, l’athénée Liège1 a enfin fait peau neuve

Le vénérable athénée s’est refait une beauté, mais pas seulement

© Michel Gretry

01 oct. 2022 à 04:02 - mise à jour 01 oct. 2022 à 04:23Temps de lecture1 min
Par Michel Grétry

Il a fallu onze millions pour mener à bien le projet de remise à niveau de l’établissement. Construit dans les années septante, il a nécessité une rénovation lourde, pour le mettre aux normes de sécurité, pour améliorer l’isolation thermique, pour assurer des conditions d’études optimales aux élèves. Dix ans après le lancement du dossier, le résultat, c’est une école fonctionnelle, lumineuse. Le chantier a duré quatre longues années, et pas seulement à cause des interruptions pour cause de pandémie. De l’amiante a été découvert, presque par hasard, dans des plafonnages : il a fallu "emballer" toute une aile, à la Cristo, pour l’enlever dans le respect des impératifs de sécurité. Parce que le plus extraordinaire, c’est que les cours ont continué à se dispenser, tout au long de l’avancement des travaux.

Plus qu’un ravalement de façades

Sur le plan architectural, c’est l’un des plus laids bâtiments de la ville qui a enfin changé d’aspect. Les horribles panneaux vert caca d’oie ont disparu, ce qui confère au bâtiment une sobriété de bon aloi.

Lors de la cérémonie d’inauguration, le directeur général du pouvoir organisateur de l’enseignement officiel a annoncé les chiffres d’une rentrée des classes exceptionnelles pour les treize implantations du niveau secondaire en région liégeoise, qui totalisent désormais plus de quinze mille inscrits. Il a confirmé la réouverture, dans deux ans, de l’athénée d’Angleur, qui va pratique rune pédagogie active. Au vu du succès dans ce domaine, de l’enseignement communal liégeois, le lycée de Waha ne suffit plus pour accueillir tout le monde.

Jocelyne Englebert, préfète des études

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous