Arabie saoudite : la princesse Basmah bint Saoud libérée après trois ans d'incarcération

La princesse saoudienne Basmah Bint Saud Bin Abdulaziz s'exprime lors d'une discussion sur le rôle des femmes au Moyen-Orient au Middle East Institute à Washington, DC, le 12 avril 2017

© AFP or licensors

08 janv. 2022 à 15:02Temps de lecture1 min
Par Belga

Les autorités saoudiennes ont libéré une princesse incarcérée sans chefs d’inculpation depuis près de trois ans à Ryad, a annoncé samedi une organisation de défense des droits humain dans le royaume du Golfe.

Femme d’affaires de 57 ans et personnalité connue pour son franc-parler, Basmah bint Saoud avait lancé en avril 2020 un appel au roi Salmane et au prince héritier Mohammed ben Salmane, demandant sa libération pour des raisons de santé.

"Basmah bint Saoud et sa fille Sohoud, détenues depuis mars 2019, ont été libérées", a déclaré sur Twitter l’organisation ALQST basée à Londres, spécialisée dans l’Arabie saoudite.

Loading...

"Aucune accusation n’a été formulée contre elle à aucun moment de sa détention", a ajouté l’ONG, déplorant la "négligence" des autorités dans la prise en charge de l’état de santé de la princesse.

Pour rappel

Basmah bint Saoud avait été arrêtée juste avant un voyage en Suisse pour un traitement médical, selon une source proche de sa famille. La nature de la maladie dont elle souffre n’a jamais été révélée.

D’après sa famille, la princesse Basmah, plus jeune enfant du défunt roi Saoud ben Abdel Aziz, était connue pour ses prises de position en faveur de réformes et ses dénonciations des abus en Arabie saoudite.

La princesse saoudienne était détenue à la prison d’Al-Hair, située près de Ryad et connue pour accueillir de nombreux prisonniers politiques.

Sur le même sujet

Arabie saoudite : 81 personnes exécutées ce samedi pour "terrorisme"

Monde Moyen-Orient

Arabie saoudite : 12 blessés dans un aéroport après la destruction d’un drone

Monde

Articles recommandés pour vous