Monde Moyen-Orient

Arrêtée avec l'arrivée au pouvoir des talibans, l'aide humanitaire de la Banque mondiale reprend en Afghanistan

© AFP or licensors

11 déc. 2021 à 06:36Temps de lecture2 min
Par Belga

La Banque mondiale, qui a suspendu fin août ses aides à Kaboul après le retour au pouvoir des talibans, a annoncé vendredi une aide humanitaire de 280 millions de dollars à l'Afghanistan via la réaffectation de financements émanant du fonds spécial pour la reconstruction du pays (ARTF).

"Les donateurs (...) de l'ARTF ont décidé aujourd'hui de transférer 280 millions de dollars d'ici fin décembre 2021 à l'Unicef et au Programme alimentaire mondial", indique un communiqué de la Banque mondiale. 

"Cette décision est la première étape en vue de réaffecter les fonds du portefeuille de l'ARTF afin de fournir une aide humanitaire au peuple afghan en cette période critique", ajoute l'institution.

L'ARTF est un fonds d'affectation spéciale multi-donateurs qui coordonne l'aide internationale pour améliorer la vie de millions d'Afghans. 

La Banque mondiale administre l'ARTF au nom des partenaires donateurs.

La Banque mondiale fait valoir que l'Unicef et le Programme alimentaire mondial (PAM), deux organismes des Nations unies, sont bien implantés en Afghanistan et disposent de capacité logistique sur le terrain permettant d'utiliser à bon escient ces fonds.

L'argent contribuera à "combler les déficits de financement de leurs programmes existants afin de fournir des services de santé et de nutrition directement au peuple afghan", argue-t-elle.

La Banque mondiale précise que l'Unicef recevra 100 millions de dollars et le PAM 180 millions de dollars. 

Des services de santé de base

Ces fonds ARTF permettront à l'Unicef "de fournir à 12,5 millions de personnes des services de santé de base et essentiels ainsi que de vacciner un million de personnes, tandis que le PAM pourra fournir une assistance alimentaire à 2,7 millions de personnes et à près de 840.000 mères et enfants une assistance nutritionnelle", a détaillé la Banque mondiale.

Selon le site de l'ARTF, 34 donateurs ont à ce jour contribué au fonds. 

Jusqu'à la prise de pouvoir des talibans, l'ARTF était "la plus grande source de financement pour le développement de l'Afghanistan, finançant jusqu'à 30% du budget de l'Afghanistan et soutenant les fonctions essentielles du gouvernement", est-il indiqué. 

Crise économique en plus de tout le reste

Depuis 2002, l'ARTF a fourni un soutien par le biais de programmes nationaux, permettant par exemple une réduction de la mortalité infantile et une meilleure scolarisation des enfants.

La population afghane est confrontée à une grave crise économique, à des pénuries alimentaires et à une pauvreté croissante depuis la prise de pouvoir par les talibans mi-août.

Le pays souffre aussi d'une grave crise de liquidités, les donateurs internationaux ayant suspendu l'aide massive qui portait à bout de bras le budget du gouvernement depuis vingt ans.

L'une des difficultés est la manière d'acheminer les fonds en Afghanistan sans exposer les institutions financières aux sanctions américaines.

La Banque mondiale contourne ainsi la difficulté en réaffectant les fonds via des organismes des Nations unies.

 

Sur le même sujet:

Afghanistan : les vaines promesses des Talibans un mois après leur prise de pouvoir

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous