RTBFPasser au contenu
Rechercher

Ligue 1 - Football

AS Monaco : "Philippe Clement aura des choses à prouver dans un club et un championnat plus relevés"

Philippe Clement pose lors de sa présentation officielle à Monaco
08 janv. 2022 à 06:21Temps de lecture3 min
Par Alice Devilez

"Ramener durablement l’AS Monaco dans l’élite du football français et sur la scène européenne", "franchir un nouveau palier" : ce sont les ambitions affichées par le club monégasque depuis l’annonce de l’arrivée de Philippe Clement en remplacement de Niko Kovac sur le banc du club de la Principauté.

Les volontés et objectifs semblent se dessiner : concurrencer au maximum le PSG en haut de classement en visant au minimum le podium. Mais aussi et surtout redevenir plus compétitif sur la scène européenne.

Pour tenter de mieux comprendre les attentes autour de l’ancien coach de Genk et de Bruges, nous avons posé quelques questions à Vincent Petitpez, journaliste et commentateur de la Ligue 1, observateur privilégié de l’AS Monaco depuis 20 ans.

"À Monaco, il y a toujours un directeur sportif influent derrière chaque coach"

En débarquant dans un championnat qu’il ne connaît pas vraiment et où on ne le connaît que très peu, Clement devra-t-il avant tout prouver qu’il mérite ce poste ?

"Evidemment que Philippe Clement aura des choses à prouver dans un club et un championnat sûrement plus relevés. Mais les dirigeants de Monaco connaissent parfaitement la Belgique grâce au club satellite du Cercle Bruges. Donc ils connaissent les qualités de Philippe Clement."

Quels sont les défis à court et long termes ?

"À court terme, l’objectif de Philippe Clément à Monaco est de retrouver le jeu collectif et offensif de la deuxième partie de saison dernière avec Niko Kovac. Pour ça, il va falloir redonner de la confiance à la défense et à certains milieux pour alimenter plus facilement en ballon les attaquants.

À long terme, l’objectif est toujours le même depuis plusieurs saisons. Permettre à Monaco de terminer régulièrement sur le podium de Ligue 1 et de rejouer la Ligue des Champions en y étant compétitif."

La direction semble insister sur l’envie de revenir à l’avant-plan sur la scène européenne, que peut vraiment espérer Monaco dans les années à venir ?

"Monaco ambitionne de redevenir un grand d’Europe. Ça veut dire, être présent quasiment tous les ans en Ligue des Champions. Et de temps en temps, faire un coup, comme ça a pu être le cas en 2014-2015 et 2016-2017. Cette année, Monaco a raté de peu la qualification pour la phase de groupe de la Ligue des Champions. C’est certain, si Philippe Clement ne qualifie pas le club pour la prochaine Ligue des Champions, ça sera un échec."

Quels seront les objectifs monégasques en Ligue 1 ?

"L’objectif en Ligue 1 est simple : terminer sur le podium. Et si possible à l’une des deux premières places pour se qualifier directement pour la Ligue des Champions. Concurrencer le PSG est toujours un objectif, mais il faut savoir être patient et le faire quand c’est possible. Cette saison, il y a un deuxième championnat derrière le PSG. C’est celui-là que Monaco doit gagner."

En ce qui concerne l’effectif, quel sera le plus grand défi de Clement ?

"Je pense que le plus grand défi pour Philippe Clement est de permettre à cette équipe de retrouver sa folie de la deuxième moitié de la saison dernière. Peut-être d’abord en stabilisant la défense. Ça peut paraître étonnant quand on connaît la philosophie offensive de Philippe Clement. Mais cette équipe a sûrement besoin de se retrouver défensivement pour récupérer de la confiance offensive ensuite. Les jeunes font aussi partie de ses chantiers. Les dirigeants ont pointé du doigt le manque de progression de certains jeunes du club sur ces derniers mois. A Philippe Clement de parvenir à les reconcerner par le projet."

Le mercato de Monaco s’annonce-t-il agité ou calme ? Clement devrait-il avoir son mot à dire ?

"Difficile de dire si le mercato monégasque sera agité. De mon point de vue, il sera assez calme. Si Philippe Clement est arrivé, c’est pour faire avec cette équipe. Sinon, les dirigeants auraient recruté en gardant Niko Kovac."

Les dirigeants de Monaco sont-ils favorables à laisser les pleins pouvoirs au coach ou pas totalement ?

"Il n’a jamais été question à Monaco de laisser les pleins pouvoirs au coach. Il y a toujours eu un directeur sportif influent derrière chaque coach. C’est encore plus le cas avec quelqu’un d’expérience comme Paul Mitchell. Mitchell est exigeant et il saura transmettre son exigence à Philippe Clement."

Pour terminer, croyez-vous que l’arrivée de Clément est une bonne chose pour Monaco ? Les deux parties vous semblent-elles compatibles ?

"L’arrivée de Philippe Clement était d’abord une surprise. Niko Kovac était installé et il semblait d’abord difficile d’imaginer un départ. Mais les dirigeants ont pris une décision forte devant le manque de progression de l’équipe et un vestiaire peut-être un peu disloqué. Choisir Philippe Clement est pour moi une bonne décision. Un choix cohérent, intelligent et réfléchi. C’est un bon choix pour le club, en termes de qualité et de philosophie, et un bon choix pour Philippe Clement qui peut espérer franchir un palier dans sa carrière. Si cela se passe bien, tout le monde y trouvera son compte."

Sur le même sujet

Ligue 1 : une 9e victoire de suite pour Clement qui remet doucement Monaco sur le droit chemin ?

Ligue 1 - Football

Ligue 1 : Des débuts en mode mineur pour Philippe Clement et Monaco face à Nantes

Ligue 1 - Football

Articles recommandés pour vous