RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Asie

Assassinat de Shinzo Abe : le suspect du meurtre d'Abe soumis à une expertise psychiatrique

23 juil. 2022 à 10:24Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

L'homme accusé de l'assassinat par balles de l'ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe le 8 juillet va subir une expertise psychiatrique pour déterminer sa responsabilité pénale au moment du crime, selon des médias.

Vendredi, le tribunal du district de Nara a approuvé une requête des procureurs pour que Tetsuya Yamagami soit soumis à un examen psychiatrique qui devrait durer jusque fin novembre, ont indiqué samedi le quotidien Asahi Shimbun et d'autres médias locaux, citant des sources proches de l'enquête.

L'interrogatoire du suspect sera interrompu pendant cette période, ont précisé ces médias. Au Japon, un suspect peut être placé en garde à vue et interrogé par la police pendant une durée de 23 jours sans être formellement inculpé.

Le suspect, Tetsuya Yamagami, 41 ans, avait été arrêté juste après avoir tiré à deux reprises, à l'aide d'une arme de sa fabrication, sur Shinzo Abe en plein meeting électoral avant les sénatoriales à Nara, dans l'ouest du Japon.

Selon la police, il a déclaré avoir tué Shinzo Abe parce qu'il pensait que l'ancien Premier ministre avait des liens avec "une certaine organisation", que les médias nippons ont identifié comme étant l'Eglise de l'Unification, ou "secte Moon". La mère du suspect était membre de cette organisation religieuse.

AFP

Sur le même sujet

Le Japon entre recueillement et contestation aux funérailles nationales de Shinzo Abe

Monde Asie

Japon : le chef de la police nationale démissionne après l'assassinat de Shinzo Abe

Monde Asie

Articles recommandés pour vous