Regions Liège

Assises de Liège : 20 ans de prison pour avoir égorgé son épouse

20 ans de prison pour un féminicide

© RTBF

21 mai 2021 à 10:44 - mise à jour 21 mai 2021 à 10:44Temps de lecture1 min
Par Françoise Dubois

Sans surprise, la Cour d'Assises de Liège a déclaré Daniel Mathy coupable de l’assassinat de son épouse. L’avocate générale avait réclamé 25 ans de prison. Au terme de la délibération sur la peine, le jury populaire a condamné le septuagénaire à 20 ans d’emprisonnement.

Féminicide prémédité

Le drame s’est déroulé le 9 février 2018 au domicile de la victime à Saint-Nicolas. Deux mois auparavant, Claudine Hallut (61 ans) avait décidé de quitter son époux. Une séparation que l’homme âgé de 74 ans ne supportait pas. Selon l’avocat des parties civiles, l’homme avait déjà déclaré 4 ans auparavant que si sa femme le quittait il la tuerait.

Un projet qu’il a donc mis à exécution ce fameux 9 février. Ce jour-là, il s’est introduit dans le jardin de son épouse. Il a attendu patiemment qu’elle sorte pour nourrir les poules et il l’a agressé au couteau. La dame a été frappée à plusieurs reprises à l’arme blanche avec notamment un poumon perforé et une entaille à la gorge qui ne lui ont laissé aucune chance. Mathy avait ensuite tenté de se suicider en s’entaillant les veines avec un cutter.

Décrit par les experts comme jaloux, égocentrique et narcissique, Daniel Mathy avait une emprise totale sur son épouse jusqu’à la séparation.

Dans son réquisitoire, l’avocate générale avait insisté sur la préméditation, Mathy avait préparé son matériel, couteau, cutter, lame torche l’avant-veille des faits. Elle avait réclamé 25 ans de prison. La défense de l’accusé qui ne contestait pas cette préméditation avait demandé qu’on laisse "une perspective" à cet homme déjà âgé. Il écope finalement d’une peine de 20 ans de réclusion.

Sur le même sujet...

Archive : JT du 11/02/2020

Féminicide dans le code pénal ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous