Athlétisme

Athlétisme : La jeunesse belge brille grâce... aux papys entraineurs

Elise Vanderelst et son coach Raymond Castiaux

© RTBF

11 mars 2021 à 06:05Temps de lecture2 min
Par Vincent Langendries

Le week-end dernier, au championnat d'Europe d'athlétisme en salle, la Belgique a brillé. Un total historique de 5 médailles et parmi elles de jeunes francophones. L’avenir s’annonce prometteur… Des jeunes entrainés la plupart par des septuagénaires.

Notre Brabançonne a donc pris un coup de jeune... Grâce à Elise Vanderelst  mais aussi parce qu'un tiers des athlètes belges présents à Torun avaient entre 16 et 23 ans. Et plusieurs d’entre eux y ont brillé. Elise Vanderelst, la Montoise de 23 ans a dominé le 1500m. Thomas Carmoy, le Carolo de 21 ans, a décroché le bronze à la hauteur. Eliott Crestan, Namurois de 22 ans, est lui passé à un cheveu de la finale du 800 m.

De jeunes loups plus que prometteurs encadrés grâce au soutien structurel de l’Adeps ou du comité olympique et couvés, autre point commun, par des entraîneurs aujourd'hui septuagénaires.

Les papys de l'athlé

Parmi eux, Raymond Castiaux. L'entraîneur de Elise Vanderelst a 71 ans. Mais il est toujours fringant. Sa protégée, il la couve depuis 10 ans (Elise avait à peine 13 ans). "Je ne suis pas son fiancé, son mari ou son parrain...je la coache depuis 10 ans mais cela fait 2 à 3 ans que les résultats suivent. On part en stage ensemble, on vit presque ensemble. Elise fait un peu partie de la famille. Elle est même venue nous rejoindre en vacances en Lozère 2 fois. Pour y parfaire l'entrainement et partager du temps avec nous"

Elise confirme : " On est déjà parti rien que nous deux pendant 3 semaines de stage et ça s'est très bien passé. C'est vrai que je le vois plus que ma propre famille. Etant à la retraite, il est très disponible. Pour mes entraînements, il peut ainsi tenir compte de mes horaires et de mes contraintes. C'est précieux."

On est des rats de stade

Raymond avoue : " On est des rats de stade... on est dans le milieu depuis tant d'années. Regarde Lespagnard, Mahy ou Muryn...et il y en a beaucoup d'autres".

Eux ce sont les autres papys. La passion les guide et les garde jeunes. Raymond Castiaux a 71 ans, comme Marc Muryn, l’entraineur de Thomas Carmoy. Eliott Crestan est coaché par André Mahy, 78 ans. Sans oublier Roger Lespagnard (74 ans) qui coache Nafi Thiam depuis tant d'années. Des retraités qui ont tout donné pour voir éclore leurs pépites respectives. On peut y ajouter une longue liste de passionnés (comme Noel Levêque 72 ans) qui ont fait progresser tant d'athlètes et qui continuent de donner leur temps au quotidien.

Leur science de l'athlé, leur investissement personnel donne confiance aux futures perles. A condition d'être humble et de savoir écouter les "vieux sages".

Quand on demande à Elise si elle se sentirait encore capable d'entraîner des jeunes quand elle aura 70 ans... la réponse fuse : " Je ne sais pas ce que me réservera le futur mais j'avoue que non !"

En attendant les relations transgénérationnelles font, pour l'instant, le bonheur de l'athlétisme francophone.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous