Tennis

ATP Miami : Medvedev, stoppé en quart par Hurkacz, attendra pour redevenir N.1 mondial

© AFP or licensors

31 mars 2022 à 19:47Temps de lecture2 min
Par AFP

Daniil Medvedev attendra pour remporter un premier titre cette saison et patientera avant de redevenir N.1 mondial: visiblement affaibli physiquement, il n'a pu éviter jeudi la défaite en quart de finale à Miami, face à Hubert Hurkacz, coriace tenant du titre.

Favori de l'épreuve, le 2e mondial, finaliste du dernier Open d'Australie, s'est incliné 7-6 (9/7), 6-3 face au Polonais, 10e joueur mondial.

Conséquence directe pour le Russe, il ne remontera pas lundi sur le trône du circuit ATP. Seule une accession dans le dernier carré lui aurait permis de déloger à nouveau Novak Djokovic, à qui il avait ravi la première place pendant deux semaines avant de la rétrocéder au Serbe le 21 mars.

Après une demi-finale perdue à Acapulco, contre Rafael Nadal, déjà son bourreau à Melbourne, et une élimination surprise au 3e tour d'Indian Wells face à Gaël Monfils, cette nouvelle défaite vient sonner la fin d'un premier trimestre insatisfaisant et probablement frustrant pour Medvedev, qui ne joue jamais aussi bien que sur surface dure.

Celui qui assurait ces dernières semaines ne pas trop se mettre de pression sur le dos concernant la place de N.1 mondial, tout en la convoitant ouvertement, n'a pas retrouvé le niveau stratosphérique qui était le sien à l'US Open il y a six mois, où, implacable en finale, il avait brisé le rêve de Grand Chelem sur une saison de Djokovic, l'empêchant de surcroit de devenir seul le plus titré de l'histoire.

Mais il est tombé jeudi sur le dernier maître des lieux, bien décidé à conserver son titre remporté l'an passé à la surprise générale face à l'Italien Jannik Sinner.

Vestiaire et physio

"C'est un joueur extraordinaire, mais je retournais bien et je mettais la pression sur son service. C'est une sensation agréable de revenir en tant que champion en titre", a commenté le vainqueur à chaud.

Hurkacz, qui égalise à deux victoires partout dans leurs confrontations, a été le plus entreprenant sur le court, lâchant souvent des coups droits dévastateurs et n'hésitant pas à monter au filet pour mieux acculer son adversaire.

S'appuyant sur une excellente première balle (76%), le Polonais a su ne pas se désunir quand Medvedev, après avoir sauvé deux balles de premier set à 5-2, a débreaké pour pousser au jeu décisif. Serré, le tie-break a fini par sourire au Hurkacz qui a eu besoin de trois autres opportunités.

Le Russe est alors parti au vestiaire et l'attente a duré huit minutes. Signe avant-coureur d'un affaiblissement apparu de plus en plus manifeste au second set, dans des conditions très humides.

Le bras de fer a néanmoins repris de plus belle et il a dû batailler neuf minutes pour conserver son premier jeu de service. Il a en revanche cédé son engagement sur le troisième, qui a duré plus de dix minutes, Hurkacz parvenant à le faire plier sur sa 6e balle de break.

Plusieurs fois obligé de s'appuyer, dos baissé, sur sa raquette pour récupérer après les échanges, Medvedev a fait appel au physio, se plaignant d'étourdissement. Malgré son courage, pour tenter de réduire l'écart à 5-4, il n'en fallait pas plus pour que Hurkacz abrège son calvaire au bout de 2h03 min.

Le Polonais, qui va disputer sa troisième demi-finale cette année, après l'ATP Cup et le tournoi de Dubaï, reste en course pour un doublé jamais encore réussi à Miami chez les hommes.

Son prochain adversaire sera le phénomène espagnol Carlos Alcaraz (16e) ou le Serbe Miomir Kecmanovic (48e).

Articles recommandés pour vous