Belgique

Attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles : le procès s’ouvrira le 10 octobre 2022

Vue générale de la salle du Conseil de l’ancien siège de l’OTAN converti en un nouveau tribunal belge en prévision du procès des attentats terroristes de mars 2016, lors d’une visite de presse à Bruxelles, le 3 décembre 2020.
08 déc. 2021 à 19:40 - mise à jour 08 déc. 2021 à 20:28Temps de lecture3 min
Par Belga

Le procès des attentats terroristes du 22 mars 2016 à Bruxelles s’ouvrira le 10 octobre 2022, a indiqué mercredi soir la cour d’appel de Bruxelles. Le double attentat djihadiste, d’abord à l’aéroport de Zaventem, puis dans la station de métro Maelbeek, avait fait 32 morts et plus de 340 blessés graves.

"Par une ordonnance du 8 décembre 2021, madame le premier président de la cour d’appel de Bruxelles, Laurence Massart, a ordonné l’ouverture de la session de la cour d’assises à Bruxelles en cause des accusés dans le procès des attentats à Bruxelles du 22 mars 2016, le lundi 10 octobre 2022 à 09h00", a indiqué mercredi soir la juge Anne Leclercq, porte-parole de la cour d’appel de Bruxelles.

L’audience préliminaire

"Préalablement, le lundi 12 septembre 2022, à 09h00, se tiendra une audience préliminaire, en vue de la composition de la liste des témoins qui seront amenés à témoigner au cours du procès. Cette audience sera présidée par le président de la cour d’assises, en l’absence des juges assesseurs et en présence des parties", a-t-elle ajouté.

La composition du jury

"Le lundi 10 octobre 2022, à 09h00, se tiendra l’audience de composition du jury. Et l’audience au fond débutera le jeudi 13 octobre 2022 à 9h00", a précisé la magistrate.

Un nombre important de citoyens seront convoqués à cette audience de tirage au sort. Ce sont 36 jurés, 12 effectifs et 24 suppléants, qui doivent être choisis. Ces citoyens devront siéger chaque jour du procès, qui devrait durer entre six à neuf mois.


►►► À lire aussi : Attentats de Bruxelles : dernière étape de la procédure pour décider du renvoi des inculpés vers les assises


"Madame Laurence Massart s’est désignée comme présidente de cette cour d’assises et ce, en raison de l’impossibilité de désigner d’autres magistrats de la cour d’appel de Bruxelles, pour des raisons légales de déport ou pour d’autres motifs légitimes, et de manière à maintenir l’activité judiciaire dans toutes les sections de la cour d’appel de Bruxelles, dans l’intérêt du justiciable", a encore indiqué Anne Leclercq.

Le Justicia

"En raison de contingences matérielles dues au caractère hors normes de ce procès, et pour laisser libre la salle d’assises ordinaire située au vieux Palais Poelaert pour d’éventuels autres procès urgents, le procès des attentats de Bruxelles se déroulera au Justitia", a précisé la porte-parole.

Ce nouveau bâtiment de justice, aménagé dans les anciens locaux occupés par l’Otan, est situé avenue du Bourget à Haren. Il a déjà accueilli ces derniers mois les audiences de la chambre du conseil et de la chambre des mises en accusation dans ce dossier.


►►► À lire aussi : Attentats de Bruxelles : du personnel supplémentaire sera recruté pour le méga procès


La chambre des mises en accusation de Bruxelles avait confirmé, le 17 septembre dernier, le renvoi devant la cour d’assises des 10 inculpés dans l’enquête sur les attentats du 22 mars, marquant ainsi la clôture définitive de l’instruction.

Ces 10 inculpés sont Salah Abdeslam, Oussama Atar (qui serait décédé en Syrie), Mohamed Abrini, Sofien Ayari, Osama Krayem, Ali El Haddad Asufi, Bilal El Makhoukhi, Hervé Bayingana Muhirwa et les frères Smail et Ibrahim Farisi.

Ils devront répondre de participation aux activités d’un groupe terroriste ainsi que d’assassinats et de tentatives d’assassinat dans un contexte terroriste. Certains n’auront à répondre que de participation aux activités d’un groupe terroriste.

960 parties civiles

Par ailleurs, 960 personnes se sont actuellement constituées partie civile, parmi lesquelles des victimes, des associations de victimes et des proches de victimes décédées. Quelque 310 personnes se sont également constituées en tant que parties lésées.

Le 22 mars 2016, Bruxelles était la cible d’attentats, à l’aéroport de Bruxelles-National à Zaventem et à la station de métro Maelbeek. Outre les trois kamikazes, 32 personnes sont décédées et 340 autres ont été blessées.

Sur le même sujet: JT 22/03/2021

Attentats de Bruxelles : 5 ans après, l'hommage aux victimes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous