Regions

Au Centre d’Accueil "Les Heures Claires" à Spa, Dolhain et Borgoumont, les résidents auront bientôt leur mot à dire

L’Intercommunale "Centre d’Accueil Les Heures Claires" (ici le site de Spa) entend faire participer ses résidents à certaines décisions de confort.

© RTBF – Philippe Collette

Permettre aux résidents de définir leur cadre et leur confort de vie, c’est aujourd’hui la priorité de l’Intercommunale "Centre d’Accueil les Heures Claires" dans ses trois résidences, à Spa, Dolhain-Limbourg et Borgoumont, sur la commune de Stoumont ; des groupes de travail mixtes résidents/direction vont être créés pour définir les priorités par exemple en matière de décoration. On parle aussi de laisser tomber la blouse blanche pour le personnel, le tout sur fond d’investissements puisque 100 résidences services seront ouvertes dans quelques mois.

 

Une gestion participative

Pour choisir la décoration des couloirs des étages, les fleurs ou les plantes du jardin, les résidents des Heures Claires auront bientôt leur mot à dire. L’intercommunale a opté pour un modèle suédois qui a fait ses preuves, le projet TUBBE, que porte Stéphane Adam, professeur de psychologie du vieillissement à l’ULiège, pour les Heures Claires : "L’élément central, c’est de ne plus être comme à l’hôpital où accessoirement je vis, mais plutôt comme à la maison où naturellement, je suis occasionnellement soigné. Cela implique vraiment une réflexion de fond à la fois sur l’architecture, à la fois sur la décoration d’intérieur, et à la fois sur la manière dont les lieux s’organisent" explique Stéphane Adam.

Outre une participation de ses résidents à certaines décisions, les Heures Claires augmenteront bientôt leur capacité d’accueil avec 100 résidences services sur les sites de Spa (ici la maquette du nouveau bâtiment spadois) et à Dolhain.
Outre une participation de ses résidents à certaines décisions, les Heures Claires augmenteront bientôt leur capacité d’accueil avec 100 résidences services sur les sites de Spa (ici la maquette du nouveau bâtiment spadois) et à Dolhain. Intercommunale Centre d’Accueil Les Heures Claires

Également en projet, l’abandon de la blouse blanche pour le personnel. Une bonne idée pour Karima Alilou, infirmière en chef : "Il y a une certaine distance entre le résident et le membre du personnel avec cette blouse blanche. Le but, c’est de démédicaliser un peu les maisons de repos" confie l’infirmière.

Réorganisation en vue donc mais aussi capacité d’accueil bientôt augmentée à Dolhain et Spa où 24 millions d’euros ont été injectés. "C’est la création de 39 logements résidences-services sur le site de Spa, 44 à Limbourg. Ce sont des logements d’une ou deux chambres avec une superficie minimale de 45 mètres carrés pour les logements d’une chambre et on approche les 60 mètres carrés pour les logements de deux chambres ; tous les logements seront équipés d’une terrasse ; à Spa, ce seront des terrasses intérieures, couvertes tandis qu’à Dolhain, ce seront plutôt des balcons de 4 mètres carrés pour y placer une table et des chaises." conclut Bernard Ribourdouille.

La maquette des futures résidences services de l’établissement Léon d’Andrimont à Dolhain-Limbourg.
La maquette des futures résidences services de l’établissement Léon d’Andrimont à Dolhain-Limbourg. Intercommunale Centre d’Accueil Les Heures Claires

Des extensions qui comporteront aussi un "spa" accessible pour les personnes des résidences services de Spa et Dolhain avec bain bulles, sauna et hammam, supervisé, selon un projet encore à l’étude, par une esthéticienne qui prodiguerait des soins de bien être.

L’extension de Dolhain devrait être inaugurée en novembre prochain et celle de Spa en mars 2023.

Articles recommandés pour vous