Régions Brabant wallon

Au château de Rixensart : "Nous ne sommes pas des hooligans du patrimoine"

© Tous droits réservés

14 déc. 2021 à 07:47Temps de lecture2 min
Par vefo

Ces dernières semaines, le parking du château de Rixensart prend forme. Il est situé dans la propriété, entre le château et le bois de Mérode. 

C'est une première trace visible d'un projet de plus grande ampleur. Quand le château a été mis en vente, ce sont les cousins germains des propriétaires - la branche "allemande" de la famille de Mérode- qui se sont portés acquéreurs, fin 2018.

Pour entretenir , rénover et assurer la pérennité de ce patrimoine exceptionnel , ils créent alors une fondation. A charge pour elle d'organiser des événements susceptibles de générer des recettes: mariages , séminaires et autres animations, comme le marché de Noël initié cet hiver.  Le château est grand mais l'Orangerie qui serait susceptible d'accueillir ces manifestations doit au préalable être réaménagée et repensée en ce sens. La Fondation Mérode- Rixensart introduit alors une demande pour installer temporairement une tente événementielle dans les jardins et construire un parking pour accueillir les visiteurs. 

Pas de Tomorrowland dans la commune

Le permis d'urbanisme a bien été accordé et il permet à la fois d'installer la tente pour 150 personnes et de construire le parking, le long de la façade Ouest du château. Le permis d'environnement qui doit permettre d'augmenter la jauge ( jusqu'à 400 personnes)  et le volume sonore est d'abord accordé par la commune mais en septembre dernier , la ministre de l'environnement l'annule. 

Cette décision est notamment motivée par les potentielles nuisances sonores et l'absence d'étude des incidences sur le site Natura 2000.

C'est un collectif de riverains qui est à l'origine de ce revirement ;  "AvantiChateauRix"  a en effet introduit un recours et a obtenu gain de cause. Notons qu'il a également introduit un recours devant le conseil d'Etat pour le permis d'urbanisme mais les conclusions ne sont pas attendues avant une bonne année.

Quels sont les griefs essentiels ? Le collectif reproche globalement à la Fondation de voir trop grand : trop de monde, trop de trafic , trop de bruit...Bref , trop de nuisances dans un quartier calme et résidentiel.

Pour Thomas Mailé, c'est un "projet du passé " et qui n'est pas  suffisamment durable ni écologique :" L'impact écologique est vraiment un des points majeurs qui nous dérange dans ce projet . Cette tente et son parking seront installés à moins de dix mètres d'une zone Natura 2000, il n'y a pas eu d'étude d'incidence sur les impacts potentiels sur l'environnement et il nous semble vraiment important, dans le contexte actuel de changement climatique , de crise de la biodiversité , que le projet  prenne complètement en compte ce jour d'impacts."

Les deux parties se sont parlées mais les logiques ont du mal à cohabiter.

Charles Adrien de Mérode qui réside au château rappelle que c'est une propriété privée , qu'il est ouvert à la discussion mais qu'il ne comprend pas qu'un petit groupe de riverains puisse bloquer un projet susceptible d'amener de la vie dans le village et de préserver ce patrimoine architectural exceptionnel. " Nous ne sommes pas des hooligans du patrimoine dit-il, nous n'avons jamais envisagé de faire un Tomorrowland à Rixensart."

En tout état de cause , le projet devra être revu mais d'après Charles Adrien de Mérode le réduire reviendrait à hypothéquer sa viabilité . Les occupants du château pourraient tout aussi bien opter pour un repli qui priverait le public de tout accès à la propriété, bois y compris.   

 

 

 

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous