Monde Europe

Au Danemark, des législatives à l’issue hautement incertaine

La Première ministre danoise Mette Frederiksen lors d’un débat à Copenhague, Danemark, le 31 octobre 2022

© Bo Amstrup

01 nov. 2022 à 07:47Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Théa Jacquet

Le Danemark vote mardi pour des législatives à suspense où le maintien de la Première ministre sociale-démocrate sortante Mette Frederiksen, face à un bloc regroupant la droite et l’extrême-droite, pourrait dépendre d’un outsider centriste.

Les bureaux seront ouverts de 8h00 à 20h00 et les premiers résultats attendus vers 21h30 dans ce scrutin provoqué par la "crise des visons" qui a maintenu le pays en haleine plus d’un an.

Un parti soutien du gouvernement minoritaire avait menacé de le faire tomber s’il ne convoquait pas des élections pour s’assurer la confiance des électeurs après la décision, ensuite déclarée illégale, d’abattre l’immense cheptel de visons du pays pour lutter contre le coronavirus.

Les derniers sondages créditent le "bloc rouge" (gauche) mené par Frederiksen de 47,1 à 49,1% contre 40,9 à 43,6% pour les "bleus", une alliance informelle des partis libéraux et conservateurs avec trois formations populistes.

"Les Modérés sont indispensables pour former un gouvernement"

Selon ces études d’opinion, aucun bloc ne pourra gouverner sans les Modérés, parti centriste créé cette année par l’ancien leader libéral Lars Løkke Rasmussen, par deux fois Premier ministre dans le passé, qui rassemblerait jusqu’à 10% des suffrages.

"S’il n’y a pas de majorité, ce qui semble se profiler, les Modérés sont indispensables pour former un gouvernement", a résumé auprès de l’AFP Rune Stubager, professeur de sciences politiques à l’Université d’Aarhus. Les deux camps ont donc multiplié les appels du pied.

L’actuelle Première ministre a repris l’idée d’un gouvernement de coalition entre gauche et droite, dirigé par elle-même, et s’est dite prête à réformer le système de santé pour accommoder les Modérés.

De son côté, le chef de file des libéraux a appelé au retour de Løkke Rasmussen dans son ancien parti.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous