Journal du classique

Au Japon, un orchestre entièrement dirigé par l’image pré-enregistrée de son chef

Le 18 juillet dernier, le Tokyo Symphony Orchestra est devenu le premier orchestre symphonique dirigé par une vidéo pré-enregistrée.

© Courtesy of Tokyo Symphony Orchestra (Instagram)

23 juil. 2020 à 13:29Temps de lecture1 min
Par Antoine Danhier

Comme son chef ne pouvait se rendre sur place, le Tokyo Symphony Orchestra a imaginé une solution inattendue. Plutôt que d’engager un remplaçant, il a eu recours à une image vidéo enregistrée.

Le 18 juillet dernier, le Tokyo Symphony Orchestra est entré dans l’histoire d’une manière bien insolite : il est, semble-t-il, devenu le premier orchestre symphonique dirigé par une vidéo pré-enregistrée.

Son chef principal, Jonathan Nott, était dans l’impossibilité de rejoindre l’orchestre en raison des restrictions liées à l’épidémie de Covid-19. Plutôt que de faire appel à un autre chef présent sur place, au Tokyo Opera City Concert Hall, l’orchestre a préféré se baser sur un dispositif inédit : le chef s’est filmé en costume devant un fond blanc, dirigeant l’orchestre dans la huitième symphonie de Dvorak.

La vidéo était projetée pendant la performance devant les musiciens, sur trois grands écrans. À la fin du concert, Jonathan Nott est ensuite apparu sur l’écran en tenue plus décontractée dans son salon, d’où il a félicité les musiciens avant de saluer.

Le chef s’est filmé en costume devant un fond blanc, dirigeant l’orchestre dans la huitième symphonie de Dvorak.
Le chef s’est filmé en costume devant un fond blanc, dirigeant l’orchestre dans la huitième symphonie de Dvorak. Courtesy of Tokyo Symphony Orchestra (Facebook)

Sur le même sujet

Une chorale de quarante chanteurs fait résonner les murs de la Tate Modern à Londres

Journal du classique

Le chef d’orchestre Ivan Fischer a inventé des masques acoustiques qui amélioreraient l’expérience sonore lors d’un concert

Journal du classique

Articles recommandés pour vous