Jardins & Loisirs

Au jardin, un mur de pierres sèches

Un mur de pierres sèches pour favoriser la biodiversité

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les murets figurent parmi les aménagements les plus répandus au jardin. Billes de bois, briques ou blocs de béton ? Les réalisations en pierres sèches sont de toute beauté et favorisent la présence de la biodiversité.

Des pierres locales

En Belgique, grâce à la diversité des carrières, le choix de pierres est large. Sur une fondation de sable stabilisé, la construction d’un mur de pierres sèches garde une part de spontanéité en fonction des blocs disponibles, mais il ne faut jamais oublier une règle essentielle. Chaque pierre doit être parfaitement stabilisée à l’aide de fins cailloux qui vont la caler. Si des carrières préparent des blocs de volume similaire pour un appareillage aisé, il est aussi possible de se faire livrer du "tout-venant". Dans le tas de tous calibres confondus, on choisit progressivement les pierres qui se complètent pour composer les rangs du mur.

Les murets permettent de créer des terrasses dans les terrains en pente. Ils structurent l’espace en clôturant des parcelles. Comme en Grande-Bretagne ou dans des régions de France, cette pratique est ancestrale en Wallonie.
Les murets permettent de créer des terrasses dans les terrains en pente. Ils structurent l’espace en clôturant des parcelles. Comme en Grande-Bretagne ou dans des régions de France, cette pratique est ancestrale en Wallonie. © Luc Noël

Un atout pour la biodiversité

Les interstices entre les pierres permettent le drainage de l’eau de pluie qui s’infiltre dans les terres que retient le muret. Voilà pourquoi il n’y a pas de risque de poussée sur le mur lors de pluies abondantes ou lorsqu’il gèle.

Ces anfractuosités constituent aussi un tout pour la biodiversité. Des sedums, des fougères et autres plantes de muraille se développent spontanément entre les pierres. Les espaces constituent aussi un habitat naturel abritant lézards et insectes…

Le mur s’élève en utilisant le meilleur potentiel de chaque pierre. Ces blocs qui semblaient informes constituent une paroi plane. Même les pierres de calage contribuent à l’effet de surface. Un tel mur peut comporter des marches pour l’escalader.
Le mur s’élève en utilisant le meilleur potentiel de chaque pierre. Ces blocs qui semblaient informes constituent une paroi plane. Même les pierres de calage contribuent à l’effet de surface. Un tel mur peut comporter des marches pour l’escalader. © Luc Noël

Jonathan Demeester, un artisan qui partage son expérience

Jonathan Demeester, artisan spécialiste des murs de pierres sèches.

Outre la construction de murs de pierres sèches selon le savoir-faire de jadis, Jonathan Demeester met également le minéral en valeur dans les jardins avec d’autres réalisations : des pavages d’allées, des spirales pour plantes aromatiques, des aménagements en bordure des pièces d’eau… Il partage aussi son expérience lors de stages pratiques.

Jonathan Demeester

www.terreetpierre.be

jonathandemeester15@gmail.com

Jardins & Loisirs vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h40 sur la Une, en replay sur AUVIO et sur Facebook.

Inscrivez-vous à la newsletter Jardins & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu : conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

Articles recommandés pour vous