RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Au moins 60 maisons ensevelies dans une coulée de boue au Pérou, 15 à 20 disparus

Perou : glissement de terrain (15/03/22)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 mars 2022 à 05:33Temps de lecture1 min
Par Belga

Au moins soixante maisons ont été ensevelies dans une coulée de boue au nord du Pérou. Au moins quinze personnes sont portées disparues dont trois mineurs, selon la police. Quatre autres ont été secourues.

Les versants d'une colline se sont effondrés et ont recouvert les maisons de la ville de Retamas, dans la province de Pataz, sous des masses de terre, selon le gouvernement de la province,  Manuel Llempén mardi. "L'étendue des dommages n'est pas encore déterminée", selon une déclaration du gouvernement régional. Les villageois et mineurs des régions alentours poursuivent leurs recherches pour des survivants. 

"Nous avons estimé qu'entre 15 et 20 personnes sont toujours portées disparues", a déclaré le ministre de la Défense Jose Gavidia lors d'une visite dans la ville mardi soir, une douzaine d'heures après l'effondrement de la colline.

Le bilan pourrait empirer dans les prochaines heures. Des vidéos impressionnantes filmées par des habitants de la ville de Retamas montrent des tonnes de terres se décrochant du haut de la colline et engloutissant de nombreuses maisons.

Le président péruvien, Pedro Castillo, a dépêché la protection civile et la défense sur place, et assuré que le gouvernement aiderait les familles touchées par la catastrophe. 

"L'éboulis a recouvert, selon les premières constatations, entre 60 et 80 maisons", a dit sur une radio locale le gouverneur de la région de Libertad, Manuel Llempen. "Elles sont complètement enterrées".

Plusieurs personnes ensevelies par la boue et la roche ont été secourues par des voisins qui ont foré à travers leurs toits et leurs murs, ont rapporté les médias locaux.

"Il y a beaucoup de personnes piégées (...) à l'intérieur de leurs maisons", a déclaré M. Llempen.

Difficilement accessible, Retamas est essentiellement habitée par des familles de mineurs. Elle est située à 16 heures de route de la capitale régionale Trujillo, à 500 km au nord de Lima.

Les glissements de terrain sont courants pendant les mois d'été du Sud austral dans les Andes péruviennes en raison des pluies saisonnières.

Sur le même sujet

Glissement de terrain au Pérou : le bilan s’alourdit à huit morts

Monde

Articles recommandés pour vous