Monde Afrique

Au Soudan, trois millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de grave malnutrition

Dans un centre de nutrition près de Nyala

© Abdelmonim MADIBU / AFP

Temps de lecture
Par AFP, édité par Alain Lechien

"Je suis en malnutrition extrême donc je ne pouvais pas l’allaiter": à Kalma, Ansaf Omar pleure depuis un mois son fils d’un an et demi, mort de faim, comme des dizaines d’autres enfants de ce camp de déplacés soudanais.

"Je l’ai emmené partout, dans les hôpitaux, dans les dispensaires, mais il a fini par mourir", raconte cette frêle femme de 34 ans, installée depuis le début de la guerre au Darfour en 2003 dans le camp en périphérie de Nyala, le chef-lieu du Darfour-Sud.

Dans cette région frontalière du Tchad, les conséquences de la faim sont particulièrement extrêmes, mais partout ailleurs au Soudan, l’un des pays les plus pauvres au monde, la malnutrition progresse : 15 des 45 millions d’habitants en souffrent actuellement.

Trois millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de grave malnutrition, selon l’ONU.

Et parmi eux, "plus de 100.000 enfants risquent de mourir de faim s’ils ne sont pas pris en charge", prévient Leni Kinzli, du Programme alimentaire mondial (PAM) au Soudan.

 

Tous les enfants du Soudan ne sont pas en danger de mort, mais un tiers des moins de cinq ans sont "en dessous de la taille moyenne à cet âge" et près de la moitié des villes et villages ont "un taux de retard de croissance de 40%", s’alarme l’ONG d’aide humanitaire Alight.

A Kalma et dans ses environs, elle a recensé 63 décès d’enfants dus à la faim dans ses centres en 2022.

Dans ce camp qui abrite 120.000 déplacés de la guerre d’Omar el-Béchir, le dictateur déchu en 2019, la faim a toujours existé.

Mais elle a grandi en 2022, dans la foulée du putsch militaire d’octobre 2021 qui a déclenché l’arrêt de l’aide internationale en rétorsion.

Recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

Articles recommandés pour vous