Environnement

Au zoo de Londres, un sac prend la place d’un crocodile du Siam pour alerter face au braconnage

Loading...
08 août 2022 à 14:00 - mise à jour 08 août 2022 à 14:56Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck

Un sac à main en peau de crocodile du Siam, au beau milieu de l’enclos de ce dernier. C’est la "surprise" réservée aux visiteurs du Zoo de Londres depuis quelques années. L’objectif du parc animalier : alerter sur le braconnage de cette espèce en voie d’extinction. Si cette installation n’avait jamais vraiment fait parler d’elle auparavant, un Tweet vient de la remettre en lumière.

La photo a fait le tour de Twitter : un sac à main en peau de crocodile, en plein milieu de l’enclos de l’animal. "Ça ne rigole pas au Zoo de Londres", peut-on lire dans la légende postée par un visiteur surpris.

Il faut dire que le parc animalier n’y est pas allé de main morte, allant jusqu’à adapter l’écriteau de présentation de l’animal. "Il fut un temps où ce sac nageait dans les rivières et les ruisseaux à faible courant d’Asie du Sud-Est et d’Indonésie", est-il désormais écrit sur la notice.

Sensibiliser les visiteurs

Si la démarche du Zoo de Londres peut sembler surprenante, il s’agit surtout d’alerter sur le commerce illégal de cette espèce sauvage. En effet, ce reptile d’eau douce est aujourd’hui victime du braconnage et classé comme étant en danger critique d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). "Au cours des 75 dernières années, plus de 80% des crocodiles du Siam ont disparu. Beaucoup, comme celui-ci, ont été chassés pour leur peau dans le cadre du commerce illégal d’animaux sauvages", poursuit l’écriteau.

Tout ce qui peut attirer l’attention sur le commerce illégal est excellent

Cela fait quelques années que le parc animalier a mis en place cette installation, sans qu’elle ne fasse de bruit particulier. Le Zoo était donc surpris lorsque l’image est devenue virale ce premier août… Mais tant mieux ! "Nous voulions sensibiliser nos visiteurs à ce sujet et créer un sujet de discussion. Tout ce qui peut attirer l’attention sur le commerce illégal est excellent", explique à la BBC le docteur Ben Tapley, conservateur des reptiles et amphibiens au Zoo de Londres.

D’après la BBC, il n’était d’ailleurs pas possible de croiser un crocodile du Siam dans le Zoo De Londres avant l’installation. En effet, l’espèce est devenue beaucoup trop rare que pour être enfermée dans un parc animalier. A cause de la disparition de leur habitat naturel mais aussi du braconnage, il n’en resterait "qu’entre 500 et 1000 espèces à l’état sauvage dans le monde."

A noter que s’il s’agit bien d’un sac fabriqué à partir de peau de crocodile du Siam, le sac n’est pas neuf. D’après la BBC, il a fait l’objet d’une saisie en 2018, par des agents frontaliers britanniques dans un aéroport londonien.

Quoi qu’il en soit, le sac à main a fini par faire parler de lui. Mission réussie pour le Zoo de Londres.

Sur le même sujet

Bilan positif pour les parcs d'attractions et les zoos à l'issue de la saison estivale

Belgique

Nouvelle Zélande : une otarie rentre dans une maison

Vivacité

Articles recommandés pour vous