C'est vous qui le dites

Aujourd’hui, un animal de compagnie est de trop dans le budget ?

© Getty Images

De plus en plus d’animaux sont abandonnés pour raisons financières. L’alerte est donnée ce matin dans L’Avenir par le directeur de l’ASBL Sans Collier. Même si ce type d’abandon a toujours existé, il constate une hausse sensible depuis deux mois. Ce sont des gens qui viennent abandonner leurs animaux parce qu’ils n’ont plus les moyens de s’en occuper à cause de la crise actuelle. La situation est telle que le refuge doit refuser des demandes de garde temporaire car ils sont saturés.

Aujourd’hui, un animal de compagnie est de trop dans le budget ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Refuges animaliers : augmentation des abandons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"On trouve des boîtes ou des croquettes à bas prix"

Sylvana, une auditrice de Tamines, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "J’ai deux chihuahuas. Si j’avais des problèmes de budget, je ferais en sorte de les garder, il y a toujours moyen de s’arranger."

LÉtat devrait aider les communes pour les animaux de compagnie

"Il y a beaucoup d’abandons, notamment à cause des frais chez le vétérinaire. Mais on peut toujours voir avec eux pour échelonner le paiement. C’est une fausse excuse, il y a toujours moyen de s’arranger, dans les grandes surfaces par exemple, on trouve des boîtes ou des croquettes à bas prix."

Getty Images

"C’est un peu comme un enfant, il faut assumer"

Du côté de La Louvière, Arlette est du même avis : "Je ne comprends pas l’abandon. On peut très bien se priver d’un chocolat, d’une canette de bière ou de petites choses, mais on ne peut pas priver son animal. Si on décide d’adopter, on s’occupe de son animal."

C’est un peu comme un enfant, vous en avez la responsabilité

"Je connais des gens qui préfèrent acheter un pack de bière plutôt qu’acheter de la nourriture pour leur animal. Il y a des gens qui gèrent mal leur budget, il y a toujours moyen de s’occuper de son animal."

Getty Images

"Si on ne sait pas gérer, il ne faut pas adopter"

Le débat se termine à Blegny avec David : "Je pense que les animaux sont de trop pour les personnes qui n’ont plus de budget à leur accorder. On doit adopter en toute âme et conscience. Il y a 6 ans, j’ai adopté un chien et nous assumons financièrement car nous avions fait le choix de l’adopter en âme et conscience. Si on ne sait pas gérer, il ne faut pas adopter."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Découvrez ce qui change pour votre budget en septembre

Le 6/8

Comment vous organisez-vous pour payer vos prochaines factures d’électricité, de gaz, de mazout ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous